Qui sont ces retraités qui, par choix, continuent à travailler ?

En France, 7% des personnes en âge d'être en retraite, soit 65 ans, sont toujours actifs. Un tel choix peut relever d’un besoin financier pour les uns alors que pour d’autres, il s’agit juste d’exercer une activité. Un tel phénomène n’est pas nouveau et il a tendance à se répandre comme l’expliquent les deux retraités actifs : Patrick et Bernard.


Comment s’occupent les retraités français ?

De nombreux retraités préfèrent utiliser cette phase pour consacrer une partie de leur temps et de leurs aptitudes au profit des autres, que ce soit à travers une activité rémunérée ou dans le cadre du bénévolat. Les personnes qui ont choisi de rester actives s’occupent de plusieurs activités à la fois. Elles peuvent s’adonner à l’artisanat ou au bricolage, comme elles peuvent proposer leurs services en tant que conseillers pour des entreprises ou même devenir membre de jury, entre autres.

C’est le cas d’ailleurs de Patrick qui a eu une carrière très riche chez Thalès. Sa vie, après la retraite, demeure tout aussi remplie. Il a contribué à de nombreux projets associatifs au sein du centre France-Asie et au niveau de la direction de l’UNICEF. Comme il s’est occupé de missions ponctuelles au profit des enseignes de luxe, de même qu’il a monté un site internet avec l’un de ses amis. Malgré son programme chargé, il prévoit d’occuper le poste d’assistant d’un avocat à temps partiel à raison de deux jours par semaine. 

D’autres retraités vivent cette phase de leur vie dans la continuité. C’est surtout le cas des personnes qui exerçaient des métiers liés à l’artisanat. Bernard, par exemple, a travaillé dans le secteur bancaire avant de créer sa structure, spécialisée dans le conseil en transmission d’entreprise. Après son départ en retraite en 2009, il a continué à travailler comme micro-entrepreneur en venant en aide de façon ponctuelle à certains dirigeants, sollicitant son intervention. 

Les entreprises profitent des acquis et de l’expérience de ces seniors actifs, qui s’appuient sur leur connaissance d’un domaine ou d’une activité en particulier. Ce qui distingue ces retraités est leur grande flexibilité ainsi que leur aptitude à prendre en charge des missions ponctuelles, d'autant plus qu’ils sont opérationnels sur-le-champ. Bernard précise qu’il y a une grande complémentarité et un échange de compétences entre les jeunes cadres et les retraités actifs. Ces derniers ne maîtrisent pas les nouvelles technologies mais ils peuvent apporter leur savoir-faire et leur expérience aux jeunes. Et c’est grâce à ce partage qu’il est possible de progresser. 


Pourquoi choisir de rester actif après la retraite ?

En général, les retraités qui optent pour l’exercice d’une activité, ressentent le besoin de rester actifs. Après un long parcours professionnel, l’inactivité devient pesante, surtout d’un point de vue psychologique. Patrick souligne qu’il trouve que le départ en retraite représente une chance pour découvrir de nouvelles choses et consacrer plus de temps à sa famille. Mais après un certain temps, il a ressenti l’urgence de reprendre le travail, car il ne pouvait supporter d’être inactif.

D’un autre côté, ces retraités sont animés par une passion de travail difficile à éteindre et ils ont besoin de toujours apprendre et de se développer en permanence. Dans le cas de Patrick, il veut rester créatif et ne pas se tourner les pouces tout au long de la journée. En restant actif, il se trouve dans l’obligation de se former et de préserver la vivacité et l’agilité de son esprit. 

Les retraités ressentent un réel besoin de conserver une vie sociale riche. Car la retraite est souvent assortie à une carence en échanges quotidiens et la solitude se fait cruellement ressentir pour devenir difficile à combler. En vue d’échapper à cette situation, ils préfèrent exercer une activité, qu’elle soit rémunérée ou bénévole, afin de garder le contact avec autrui et développer de nouvelles rencontres enrichissantes. Rester actif émane aussi d’un besoin de se sentir utile. C’est ce qui a poussé Bernard à mettre son expérience au service des jeunes entrepreneurs et des dirigeants qui ont besoin de conseil. C’est cette nécessité qui pousse plusieurs seniors à s’inscrire dans des activités bénévoles après la retraite.

Bernard pense qu’il était plus valorisant pour lui de voir la satisfaction des entreprises qui durent que de recevoir une médaille. La transmission du savoir et le partage d’expérience sont très importants aussi pour certains retraités. Car en atteignant l’âge de la retraite, le senior a déjà derrière lui une quarantaine d’années d’expérience et de savoir. Bernard se dit être toujours prêt à démystifier son métier et à partager ses conseils et observations avec des dizaines de dirigeants. Il a à cœur de transmettre les connaissances cumulées pendant des années d’exercice professionnel. La transmission des savoirs est primordiale pour qu’ils ne soient pas perdus. 


Conseils pour les personnes souhaitant rester actives à la retraite 

  • s’éloigner du téléviseur qui ne peut que brouiller le cerveau et favoriser la lecture et les sorties pour booster son imagination.

  • prévoir des projets comme l’apprentissage d’un instrument de musique, le voyage, l’adhésion à une association, ou autres. De telles activités permettront au senior de constituer de nouvelles relations et d’échanger des idées avec les autres pour garder l’esprit vif.

  • établir un réseau de contacts et l’entretenir. Une telle initiative est requise à tout âge mais pour Patrick, son départ en retraite l’a poussé à renouer avec les réseaux des anciens élèves de son école et anciens de son entreprise. C’est aussi une opportunité pour dénicher du travail et décrocher de nouveaux projets.

  • prévoir un peu de temps pour soi et ce même en ayant des activités rémunérées ou bénévoles. Il ne faut pas tomber dans le rythme d’un salarié, car il serait dommage de souffrir d’un burn-out alors qu’on est senior. Les retraités actifs peuvent adopter le rythme qui leur convient. Mais l’idéal est d’exercer une activité à raison de 2 à 4 jours par semaine et de profiter du temps restant pour se reposer et prendre soin de soi. 

Un départ en retraite peut être très mal vécu par les personnes qui étaient très actives pendant de longues années. Pour ne pas tomber dans la lassitude et l’ennui, les retraités ont la possibilité de rester actifs en exerçant un travail ponctuel ou en faisant du bénévolat, ce qui donne un sens à leur vie de tous les jours au lieu de choisir le farniente. Bernard se dit toujours prêt à rendre aux autres ce que la vie lui a apporté. 

Découvrir l'institut BetterStudy,
n°1 de la formation suisse en ligne

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.

Reconversion Professionnelle - Passez le test !