La classe inversée, qu'est-ce que c'est ?

Cet article a pour vocation de faire découvrir à nos apprenants-es et futurs apprenants-es et à rappeler aux professionnels de la formation et de l’enseignement, le concept de la classe inversée, également appelé la pédagogie inversée (flipped classroom ou reversed classroom en anglais).
 
La classe inversée permet aux professeurs-es, enseignants-es et formateurs-trices de développer une ambiance de travail et d’études dans les classes et les écoles qui soit stimulante et décontractée afin qu’elle soit propice au développement des apprentissages.
 
Le but est ici de présenter les meilleures méthodes d’enseignement qui peuvent avoir des résultats prometteurs chez toute personne en formation , c’est-à-dire les apprenants-es adultes, les élèves, les étudiants-es (ci-après : les apprenants-es).
 
Vu que la classe inversée est une des approches pédagogiques innovantes que nous avons choisies à l'institut BetterStudy , nous avons pensé qu'il était utile, d'une part, de présenter cette méthode d'enseignement et d'apprentissage et, d'autre part, d'expliquer le bien fondé de notre méthode.
 
Depuis octobre 2017, nous complétons nos cours de comptabilité en ligne avec des sessions de révisions en présentiel en petit groupe. Ces séances optionnelles sont l'occasion pour nos apprenants-es de rencontrer leurs pairs-es ainsi que leur formateur ou formatrice. Les sujets traités sont liés aux modules qui composent chacune de nos formations comptables , par exemple le décompte TVA , les amortissements ou encore le bilan , le compte de résultat et le cycle comptable .
 
L'objectif n'est bien entendu pas de donner un cours traditionnel, basé sur un modèle transmissif avec une approche magistrale. Au contraire, l'idée est de créer une dynamique de groupe qui puisse mettre en activité les participants-es à nos séances. 
 
Les classes virtuelles de BetterStudy sont organisées selon les besoins de nos apprenants-es avec des outils tels que Skype pour des vidéo conférences et autour de la plateforme d'apprentissage en ligne de nouvelle génération que nous avons conçue en gardant à l'esprit différents concepts pédagogiques, notamment les plus récents, tels que la classe inversée entre autres.
 
Ces séances avec un-e professeur-e se fait donc individuellement ou en petits groupes ou avec nos apprenants-es sur leur demande quand ils en ressentent le besoin, sur un modèle de classe inversée.
 
La classe inversée est un concept qui s’étend de plus en plus dans chaque coin du monde à partir d’une idée très simple. Il modifie la manière des enseignants-es de « faire la classe » afin que la méthode d'enseignement soit plus accessible et plus altruiste.
 
De ce fait, l’accent est porté sur le travail de groupe plutôt que le monologue et privilégie les échanges entre les membres d’une classe ou d’un groupe d’apprentissage. Bien entendu, une interaction entre les apprenants-es et les professeurs-es est aussi à mettre en avant pendant le temps d’enseignement en présentiel dans la classe pour mieux utiliser le temps précieux à disposition.
 
Le rôle de l'enseignant change ainsi pour être un accompagnateur (un coach), plutôt qu'un diffuseur de savoirs à sens unique.
Principalement une approche conceptuelle plutôt qu’une stratégie qui cible un objectif en particulier
La méthode pédagogique de la classe inversée est simple. Au lieu d’avoir des devoirs à la maison à l’ancienne, les apprenants-es les reçoivent sous forme de lien internet, souvent des vidéos. De ce fait, ils peuvent les visualiser à la maison et faire des exercices en classe. C’est de là que provient l'idée de la notion de classe « inversée ».
 
Ainsi, les apprenants-es vont pouvoir organiser un travail d’équipe, des activités, ainsi qu’un partage d’idées grâce au temps libéré en classe. Une théorie qui va donner une conséquence considérable au résultat pédagogique. Il existe plusieurs changeants possibles, mais le but reste le même. Celui de faire d'un-e apprenant-e le seul modèle centré afin de connaître les dénouements de chacun.
 
Dans un premier temps, l'enseignant conçoit et met sur pied des situations d'apprentissage qui favorisent le développement des connaissances et des compétences par les apprenants-es eux-mêmes de façon autonome.
 

Dans un deuxième temps, des séances en groupes ou sous-groupes sont organisées pour mettre en commun les nouveaux apprentissages, mais aussi les méthodologies choisies pour conscientiser et capter les nouveaux savoirs de la part des apprenants-es.

Ici, on met davantage en avant une théorie plutôt qu'un moyen de réaliser un objectif précis. C’est un moyen différent de rendre l’expérience d’apprentissage agréable et efficace en revoyant ce qui est déjà fait en classe. Il s’agit aussi de changer la façon dont l’enseignement se fait.

La mise en place de ce dispositif offre des avantages au professeur-e, enseignant-e et formateur-trice, car il peut être adapté selon les buts visés, mais surtout selon ses apprenants-es. C’est pour cette raison qu’il existe plusieurs manières d’interagir avec les apprenants-es et modifier la façon dont son enseignement est organisé.

Comme les leçons présentées aux apprenants-es sont sous forme de ressources en lignes, ils peuvent résulter de différentes sources proposées par le formateur, voire qui ont été trouvées par l’apprenant-e lui-même.

Ces ressources pédagogiques incluent aussi les professeur-e, enseignant-e et formateur-trices-es comme ressource ou comme étant à l’origine de la ressource pédagogique s’ils souhaitent créer leurs propres contenus.

Par exemple, chez BetterStudy, nous avons créé notre propre outil d’apprentissage en ligne pour garantir des expériences d’apprentissages optimales dans le cadre de nos formations comptables à distance.

Il n’est pas rare que les apprenants-es proposent aussi leurs propres enregistrements, soit parce qu’ils les trouvent en ligne, soit parce qu’ils les conçoivent et les créent concrètement. Bref, de nombreuses ressources existent, l’essentiel étant qu’elles offrent satisfaction du point de vue pratique et pédagogique.

Un échange plus chaleureux entre les apprenants-es et l'enseignant-e

Il existe une multitude d’avantages liés à la pédagogie inversée, mais le plus important reste la liberté. Plus question de rester assis sans pouvoir s’exprimer durant tout le cours pour les apprenants-es. Ils peuvent dorénavant « vivre » en classe tout en échangeant leurs idées avec leurs professeurs-es, enseignants-es et formateurs-trices, et les autres apprenants-es.

Ce type de procédé est aussi avantageux pour les professeurs-es, enseignants-es et formateurs-trices, car cela leur évite de répéter à longueur de temps les mêmes enseignements à des classes amorphes ou super actives. Un gain de temps qui leur permet d’aborder franchement un sujet avec ses apprenants-es seul ou en petit groupe.

Plus question aussi d’être seulement un professeur-e, enseignant-e et formateur-trice, mais aussi un tuteur ou un accompagnateur qui est toujours là pour les épauler et les comprendre en découvrant la personnalité de chacun. En tant que tuteur aussi, il se doit d’adapter son aide selon la personnalité de chacun de ses apprenants-es. Ainsi, le résultat de l’évolution est beaucoup plus efficient.

Cela est plus favorable, car ces derniers ne vont plus le considérer comme une figure autoritaire, mais plutôt un pair qui est déterminé et est résolu à apporter son aide. De ce fait, leur relation devient donc plus décontractée et les bilans pédagogiques s’en trouvent significativement améliorés.

Une façon plus simple d'enseigner et d'apprendre dotée de bons sens

Au sens pratique, ce procédé use d’une certaine logique qui évite un éventuel blocage chez les apprenants-es. En effet, votre enfant n’est plus forcé d’abandonner au cas où un problème l’empêche d’avancer. Ce devoir sera désormais fait en classe. Il régnera une atmosphère d’entraide et de collaboration qui prendra des allures d’atelier géant. Par ailleurs, dans le cas de mise en place d’activités d’apprentissage en sous-groupe, s’agissant de l’aspect de la compétition intergroupes, celle-ci est susceptible de stimuler la motivation selon plusieurs études scientifiques au sujet des groupes d’apprentissages.

En outre, le système de cours en ligne avec notamment des vidéos permet à un apprenant-e de le visualiser autant qu’il le souhaite et de bien comprendre ce qui est dit. De plus, en mettant sur pause à tout moment, il en profite pour prendre note des questions qu’il présentera à son professeur-e, enseignant-e et formateur-trice en présentiel lors du prochain cours en présentiel.

Dans le cas contraire, c’est-à-dire dans le cadre classique de l’enseignement, peu d’apprenants-es, pour ne pas dire aucun, n’a le courage d’interrompre un cours sous prétexte qu’il n’a pas compris.

Ainsi, il passe le reste du temps à ne rien faire de productif au niveau de ses apprentissages, car il est incapable de comprendre ce qui est traité. Et très souvent, à la fin d’un cours, le professeur-e, enseignant-e et formateur-trice n’a pas le temps de répondre à ses questions.

Embrassons l'esprit d’innovation

Au regard des nombreux arguments cités plus haut, l’idée de classe inversée a clairement sa place dans l’enseignement de façon globale. Certes, le modèle traditionnel a certainement ses raisons d’exister encore, car nous n’avons parfois pas la possibilité ou toutes les conditions propices à transmettre les connaissances autrement.

Aujourd’hui, grâce à la technologie, nous sommes capables d’adapter la façon dont les cours sont donnés en fonction de nos besoins. En effet, les technologies de l’éducation (de type e-learning notamment) ou les technologies de l’information et de la communication prennent une place considérable dans notre société et il est encourageant de constater que le monde de l’enseignement saisisse peu à peu cette opportunité afin d’entrer de plein pied dans le monde du numérique.

Au lieu de chercher à l’interdire en classe, employons leur capacité et restituons à nos apprenants-es l’envie d’apprendre et suivre des formations tout au long de leur vie.

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.