Evaluation de MoneyWatch, un nouveau logiciel comptable

MoneyWatch est un nouvel outil pour mener sa comptabilité en toute simplicité

 

MoneyWatch s’adresse aux petites entreprises, startups, indépendants ou même particuliers, qui n’ont pas la taille critique pour se munir d’un système ERP coûteux ou qui ne veulent pas investir dans la licence d’un outil de comptabilité traditionnel normalement destiné aux comptables.

Contrairement aux logiciels de comptabilité traditionnels, MoneyWatch est une application en mode locatif hébergé (Software as a Service), ce qui a les avantages suivants :

  • L’utilisateur est opérationnel tout de suite ; il suffit de s’enregistrer avec une adresse mail valable pour profiter des services de MoneyWatch.
  • L’utilisateur accède à ses comptes depuis n’importe quel appareil connecté à Internet, que ce soit un PC/Mac, une tablette ou un mobile.
  • L’utilisateur n’a pas à se soucier d’aspects de sécurité et les données sont régulièrement sauvegardées. En effet MoneyWatch est hébergé dans un centre de données de niveau Tier 4 [1] chez Swisscom et la connexion se fait via un navigateur Web en https, le certificat SSL étant fourni par SwissSign.
Prise en main de l’outil

 

La création d’un compte MoneyWatch prend quelques secondes, et l’expérience utilisateur est très intuitive et conviviale. Il suffit d’aller sur la page d’enregistrement, d’entrer ses coordonnées, son adresse mail et son mot de passe. Vous recevez aussitôt un code d’activation par mail, et c’est parti.

Avant de vous lancer dans vos premières écritures, vous avez deux étapes à accomplir :

1. Créer vos comptes

Ceci se fait depuis la page d’accueil ou depuis le panneau de configuration.Vous créez simplement vos comptes bancaires, de caisse, de carte de crédit ou d’une manière plus générale, vos comptes d’actifs et passifs.

2. Créer vos catégories de dépenses et de revenus (plan comptable)

Ceci se fait depuis le panneau de configuration. Ici vous créez l’équivalent de votre plan comptable, avec la possibilité d’avoir un premier niveau et un sous-niveau de catégorisation.

A partir du moment où les comptes et le plan comptable sont saisis, vous êtes opérationnel, et la saisie des écritures est extrêmement simple. Vous sélectionnez un compte sur lequel vous souhaitez saisir l’écriture, vous entrez le montant au crédit ou au débit, le contact, et la catégorie/sous-catégorie de dépense ou revenu.

A défaut de catégoriser l’écriture, vous pouvez effectuer un transfert d’un compte à l’autre. Vous pouvez aussi ventiler votre écriture en plusieurs catégories / sous-catégories. Vous pouvez également joindre une pièce comptable à l’écriture, ce qui est très pratique pour les factures.

 

Les rapports

 

Les rapports de MoneyWatch sont très flexibles dans le sens où tout est configurable et personnalisable. Plusieurs types de rapports sont prédéfinis, tels que le rapport de pertes et profits, le bilan ou actifs/passifs, les journaux, les rapports de comparaison n-1, etc. Pour créer son propre rapport, il suffit de prendre un rapport prédéfini, de le personnaliser et de le mettre dans ses favoris.

 

La gestion des factures

 

Dans le plan CONNECT, MoneyWatch propose la connectivité avec les banques Suisses en intégrant la comptabilité avec le e-Banking. Pour l’instant, seule la connexion aux comptes commerciaux Postfinance est proposée, mais les connexions aux autres grandes banques suisses sera proposée dans un avenir proche grâce au standard de format de fichiers XML ISO20022 combiné avec le standard de transmission des données EBICS.

Le module de gestion des factures permet de télécharger les factures fournisseurs et de payer ses factures via une connexion e-Banking. MoneyWatch reconnait la ligne de codage du bulletin de versement et préremplit les champs du bulletin de versement ainsi que la transaction comptable. Les ordres de paiement sont ensuite transmis à la banque au format ISO 20022.

Dès que la banque confirme l’exécution de l’ordre, l’écriture correspondante est automatiquement enregistrée dans la comptabilité. MoneyWatch récupère une fois par jour les extraits de comptes bancaires, ce qui permet de rapprocher sa comptabilité avec la banque.

 
Le prix

 

MoneyWatch est disponible en version BASIC à partir de 9.90 CHF par mois, ce qui est un tarif très compétitif en termes de Total Cost of Ownership comparé à d’autres solutions. Le plan CONNECT est disponible au tarif de 14.90 CHF.

Une version PRO est prévue pour donner accès à ses comptes à des utilisateurs tiers, tels que son expert-comptable afin d’auditer les comptes et d’établir la déclaration d’impôt.

Quel que soit l’abonnement qui vous intéresse, un modèle Freemium vous permet de tester la solution pendant 1 mois ou 3 mois (offre spéciale actuellement en vigueur).

 

Conclusion

 

MoneyWatch est un outil de comptabilité d’une simplicité inégalée et qui s’adresse à toute entreprise ou particulier désireux de mener une comptabilité sans avoir des connaissances d’expert-comptable.

Le fait de pouvoir entrer ses écritures sans l’aide d’un expert-comptable combiné avec un reporting flexible et performant permet d’avoir une vue en temps réel de sa situation financière.

MoneyWatch ne propose pas encore la déclaration automatisée de la TVA, la gestion des factures débiteurs, ni les salaires, mais il est fort à parier que ces fonctionnalités seront disponibles dans les prochaines versions, sachant que l’avantage d’une application en mode locatif hébergé est d’être en constante évolution, ceci en toute transparence pour l’utilisateur qui n’a plus à se soucier de faire des mises à jour.

Site web : http://www.moneywatch.ch

[1] En plus d’une gestion des contrôles d’accès, tous les composants sont entièrement tolérants aux pannes, y compris les liaisons réseau, le stockage, les refroidisseurs, les systèmes de climatisation, les serveurs, etc. L’alimentation électrique de tous les équipements est également redondante.

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.