Comment apprendre efficacement?

Pour améliorer vos performances d’apprentissage et réussir plus aisément vos examens, il est toujours temps de vous initier aux différentes techniques d’apprentissage les plus efficaces.

La gestion de ces apprentissages est la clé de la réussite et pour cela il est important de bien se connaître.

Découvrez-les ci-après :

Comment apprendre ses leçons, des concepts ou quoi que ce soit de façon efficace?
Méthode 1 : Définition de votre style d'apprentissage

Si vous souhaitez apprendre plus rapidement et efficacement, il convient de connaître d’abord votre propre style d’apprentissage. On distingue généralement entre trois modes d'apprentissage, à savoir les évocations visuelles, auditives et kinesthésiques.

Il est possible de posséder de sérieuses aptitudes d’apprentissage en suivant un ou plusieurs modes et il faut connaitre vos potentialités en la matière.

  • Evocations visuelles : Il s’agit d’enregistrer les informations et les données en utilisant ses aptitudes visuelles et en s’appuyant sur les schémas, les illustrations et les couleurs.
  • Evocations auditives : On s’appuie sur les sons, les enregistrements audio et les voix pour retenir les informations. Généralement, les personnes concernées ont une grande aptitude d’écoute et elles répètent ce qu’elles apprennent à haute voix et veillent à discuter de ce qu’elles ont appris avec un pair-e ou qui que ce soit dans leur entourage.
  • Evocations kinesthésiques : Il s’agit de l’apprentissage par la démonstration et le toucher. Le plus souvent, les apprenants aiment être actifs et ils peuvent se mouvoir pour retenir ce qu’ils apprennent. Ils ont tendance à gesticuler et à manipuler des objets pour mémoriser les informations.

Il est important de déterminer votre aptitude d’apprentissage ou votre style pour mieux exploiter cet atout dans vos études ou votre vie quotidienne. Il faut savoir que chaque personne s’appuie sur différents éléments pour mémoriser les données et gérer le développement de ses connaissances et compétences.

Et, de ce fait, pour un individu disposant de bonnes aptitudes visuelles, il aura beaucoup de mal à retenir des informations auditives ou kinesthésiques. Il ne s’agit pas de mettre en question l’intelligence de l’un ou de l’autre. Cependant, il faut employer le style d’apprentissage le mieux adapté à chaque personne.

Les styles d’apprentissage ne sont pas réservés aux études, mais aussi dans la vie de tous les jours et c’est même perceptible dans notre façon de communiquer. Par exemple un apprenant visuel va utiliser l’expression « c’est beau » alors qu’un auditif peut dire « ça sonne bien ». Il est possible donc de détecter votre style d’après votre façon de vous exprimer.

Méthode 2 : Les évocations visuelles

Un individu qui est plus sensible aux évocations visuelles peut exploiter les différents supports écrits, vidéos, diaporamas, etc. pour le processus d’apprentissage. Si vous êtes un apprenant visuel, vous aurez plus intérêt à prendre des notes et à visualiser vos leçons et vos exercices car c’est la méthode la plus efficace étant donné que vous devez vous adresser à votre cerveau dans sa langue préférée. Il vous est plus aisé de vous souvenir de ce que vous voyez.

La gestion de ces nouvelles connaissances se fera mieux car votre cerveau est "modelé" pour recevoir plus facilement l'information sous ce format.

Variez vos outils d’apprentissage en utilisant des schémas, des tableaux, des graphiques, des fiches, etc. pour mieux retenir vos leçons. Il ne faut pas hésiter à associer des éléments à des couleurs particulières pour mieux les mémoriser. Il est important d’être créatif dans votre apprentissage pour rompre avec l’ennui et gagner en pertinence et en efficacité.

Si vous êtes un apprenant visuel vous aurez intérêt à consigner vos notes correctement, surtout qu’il est difficile de retenir tout ce qui a été dit au cours d’une leçon par l’enseignant. Si le discours du professeur est trop rapide, il vaut mieux demander ses notes ou le plan du cours.

Méthode 3 : Les évocations auditives

Pour une personne ayant des capacités de mémorisation auditives, elle doit exploiter judicieusement ce point fort. Si vous faites partie de ces personnes, vous devez enregistrer vos cours pour les écouter un peu plus tard pour les retenir. Il faut toutefois aviser le professeur avant d’enregistrer le cours au risque de se voir confisquer votre smartphone ou votre enregistreur.

En posant des questions et en débattant les points évoqués lors du cours, vous stimulez votre écoute et vous pouvez vous rappelez plus aisément ce qui a été dit. Il est possible de poser des questions au cours de la séance ou à la fin de la classe. D’ailleurs, le professeur appréciera votre intérêt pour son cours et peut vous accorder un peu de son temps pour vous répondre et vous donner des explications supplémentaires.

En vue de profiter de votre atout au maximum, il serait intéressant de participer en petits groupes afin de discuter des différents points du cours et expliquer les passages les plus difficiles. Il existe des groupes d’étude qui visent à partager les informations et à améliorer les notes. C’est l’occasion d’échanger des informations et de se faire de nouveaux amis. Nous vous encourageons à parler de vos cours à la maison, c’est un moyen de mémoriser le contenu en l’évoquant devant par exemple ses proches (son époux-se, ses parents, ses frères et sœurs ou ses colocataires).

Méthode 4 : Les évocations kinesthésiques

Vous êtes un apprenant kinesthésique? Alors profitez de vos aptitudes pour démontrer un concept en vue de mieux apprendre vos leçons. Vous pouvez vous porter volontaire pour procéder à une dissection ou une expérimentation. Essayez d’utiliser des cubes pour étudier l’ADN ou jouez un passage de votre livre de littérature, etc. Votre implication est votre point fort pour apprendre vos cours.

Une autre astuce employée est la prise de notes et le soulignement ou le surlignement des passages qui vous intéressent le plus ou qui présentent des difficultés pour mieux les retenir. Vous pouvez utiliser des couleurs différentes pour marquer les passages. Il est important de mettre un dispositif ou un codage qui vous aide à mémoriser vos cours.

Il faut rester actif et impliqué y compris physiquement dans le processus d’apprentissage. Pour mieux développer vos capacités et les exploiter de façon optimale, il serait pertinent de mettre en place un plan d’action pour développer vos propres habitudes.

C’est une opportunité de lancer vos propres expériences en assistant à des représentations théâtrales, en visitant des musées, et en vous servant de tous les outils éducatifs à votre portée afin de mieux exploiter vos aptitudes et pratiques kinesthésiques.

Méthode 5 : Étude dans la salle d’examen

Il paraît que la mémoire réagit en fonction du contexte. De ce fait pour mieux préparer vos tests, il est conseillé d’étudier dans la salle des examens en respectant les mêmes conditions d’étude. En effet, d’après une étude de l’université d’Iowa, les personnes ayant étudié dans un contexte bruyant réussissent mieux leurs examens dans ce même contexte.

Logiquement, dans la même veine, le test a révélé que ceux qui étudient dans un contexte silencieux réussissent mieux dans ce même contexte le jour des examens. Il vaut mieux étudier dans une salle d’examen en vue de vous familiariser avec le contexte et l’environnement et mieux réussir le jour du test.

Il est primordial aussi de garder la constance de vos états psychologiques. A ce propos, il faut souligner que le niveau d’apprentissage est au plus haut niveau lorsque vous êtes dans le même état qu’au moment de la réception des données. D’après une étude de l’Université de Bonaventure, les états identiques favorisent le souvenir avec une grande précision, alors que dans le cas contraire on risque d’avoir un faux souvenir. Autrement dit, il faut mettre en place une routine et s’y tenir car ceci favorise la mémorisation et le souvenir.

Faire preuve de patience et adopter une bonne routine c’est ce qui vous apporte des résultats concluants. Rien de bon ne sort de la hâte et il faut savoir être persévérant pour vaincre les difficultés.

En cas de besoin, il faut savoir solliciter l’aide d’autrui et exploiter les différentes ressources disponibles.

Faites ce que vous appréciez le plus! En adoptant les méthodes d’apprentissage qui vous conviennent et qui favorisent votre concentration, vos résultats dans une formation ou à l’école seront bien meilleurs. Il est très important de faire de l’apprentissage et la mémorisation, un exercice divertissant et amusant et non pas ennuyeux et lassant.

La télévision est une source d’information et d’apprentissage non négligeable, notamment à travers les chaînes éducatives, culturelles et documentaires. Il va de même pour l’Internet où vous pouvez consulter des livres, des vidéos, des supports audio, etc. qui sont accessibles à tous et à titre gratuit.

Vous y trouverez même des cours et des exercices qui aident à la compréhension et l’apprentissage. Les technologies de l'éducation facilitent l’accès à l’information où et quand on le veut.

Les fameux MOOCs sont un exemple de dispositif d'apprentissage en ligne avec des formations en tout genre de la science aux humanités en passant par l'informatique, le marketing, l'entrepreneuriat, la finance et la comptabilité.

C'est un excellent moyen de combiner les trois types de mémoire qui favorise un apprentissage plutôt visuel, auditif ou kinesthésique. En réalité, une combinaison des trois s'avère toujours bénéfique. Ces MOOCs avec des plateformes d'apprentissage en ligne permettent non seulement de suivre des formations à distance, mais aussi de combiner les trois types de mémoire. En effet, des vidéos théoriques et explicatives avec du son et des illustrations suivies d'exercices contenteront tous les profils d'apprenants-es.

Pour en apprendre plus sur le thème de la mémoire cliquez sur les liens suivants :

Comment améliorer sa mémoire?

Quelle stratégie utiliser pour mieux mémoriser?

5 étapes pour une vie pleine de succès

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.