Changer de carrière à l'âge de 50 ans

Homme de 50 ans qui souhaite changer de carrière
Le changement de carrière après 50 ans

Avant d’avoir atteint l’âge de 50 ans, on ne peut pas comprendre pourquoi certaines personnes en ont fait tout un drame. Mais une fois qu’on arrive à cet âge, on commence à comprendre un peu plus les choses. Voici quelques conseils pour celles et ceux qui souhaitent suivre une formation pour adulte après 50 ans dans le cadre de la reconversion professionnelle des séniors.

L’âge de 50 ans constitue la phase d’ajustement dans la vie d’une personne. Le plus surprenant est qu’à cet âge, on peut entreprendre des ajustements plus rapidement et plus efficacement qu’à un âge plus précoce. Chez certaines personnes, on peut constater qu’avec l’avancement dans l’âge, quelques aptitudes sont marquées par une certaine défaillance.

Par exemple, lorsqu’il s’agit notamment de se rappeler des événements, des noms ou des visages. Il devient alors urgent d’entreprendre les ajustements nécessaires pour mieux vivre cette période de sa vie et de l’apprécier pleinement.

Pour les gens souhaitant réorienter leur carrière, ou suivre une formation professionnelle à 50 ans, ils doivent d’abord procéder aux ajustements qui s’imposent. Ceci dit, le processus n’est pas simple et il convient de procéder de façon méthodique à commencer par :

  • La connaissance de soi: Dans quel métier se reconvertir à 50 ans ? Il importe de faire une introspection pour mieux comprendre sa personnalité, ses besoins et ses aspirations. Cette démarche est primordiale avant toute prise de décision notamment dans le cadre d’un changement ou d’une réorientation de carrière.
  • Le temps de la réflexion et de la pensée: Il ne s’agit pas de réfléchir à ses 30 dernières années, mais de s’accorder un peu de temps pour penser à ce qu’on aimerait faire ou entreprendre dans les années à venir.
  • L’assistance professionnelle: Lorsqu’on maîtrise un domaine et qu’on s’y distingue, il vaut mieux en faire profiter autrui, notamment ceux qui ne disposent pas d’autant de savoir ou d’expérience. C'est l'un des avantages lorsqu'on souhaite se reconvertir à 50 ans, il importe de comprendre comment et jusqu’à quel point on peut être utile aux autres. 
  • La quête de la satisfaction personnelle: Tout un chacun a besoin de faire carrière pour subvenir à ses besoins matériels et s’offrir un certain niveau de vie. Mais il vaut mieux privilégier un emploi qui procure à la personne une certaine satisfaction personnelle, un certain épanouissement et un sentiment de réalisation. Ainsi, il faut mettre ses talents au profit de son épanouissement personnel et pour le développement de la société et la communauté.
  • L’auto-actualisation: Les personnes âgées de plus de 50 ans doivent veiller à actualiser leurs connaissances et leur savoir-faire dans leurs domaines de compétence respectifs afin d’être à jour avec ce qui se passe autour d’elles.
  • Le dépassement de la peur : Vaincre la peur et la surmonter est essentiel lorsqu’on se fixe pour but un changement de carrière. Une initiative qui s’accompagne souvent de beaucoup d’anxiété et de stress. Il ne faut pas hésiter à demander l’aide de son entourage parmi les amis, les proches et membres de la famille pour obtenir leur soutien et leur support dans une telle démarche.
  • Garder un certain réalisme avec son potentiel: Certains rêves sont difficiles, voire malheureusement impossibles à réaliser. Dans ce cas, il faut savoir rester lucide et réaliste pour se fixer des objectifs réalisables. C’est très important, car en atteignant les buts fixés, on peut savourer le plaisir de la réussite et s’accorder quelques récompenses à l’occasion sans culpabiliser.
  • Halte à la rivalité vis-à-vis des plus jeunes: Un sénior qui souhaite changer de métier à 50 ans ne doit pas être envieux des personnes plus jeunes, car lui-même était jeune quelques années plus tôt. Il ne faut pas freiner leur élan ou leur rendre la vie dure, c’est tout le contraire qu’il faudrait faire. Il vaut mieux les assister pour qu’ils puissent dépasser les difficultés et se surpasser. Et puis, pourquoi ne pas établir une relation de gagnant-gagnant avec eux ? Les jeunes apportent toujours cette touche de fraîcheur, d’enthousiasme et de créativité à une existence. Il vaut mieux en profiter.
  • Utilisation de son réseau de contacts: Un individu de 50 ans a certainement développé son réseau de contacts parmi les collègues, les clients, les fournisseurs, les amis et la famille. Il ne faut pas hésiter à exploiter son système de réseautage en prévision d'une reconversion professionnelle à 50 ans.
  • Considération de toutes les options : Lorsqu’on pense à un changement de carrière, il ne faut pas limiter ses choix à un emploi à temps plein car il est toujours possible de saisir d’autres opportunités dans le cadre d’un travail à temps partiel, de consultation et du conseil ou encore dans le cadre du bénévolat et du travail autonome. Il est même possible de combiner plusieurs de ces solutions, alors pourquoi s’en priver?
  • La résistance : Il se peut qu’une personne proche de l’âge de la retraite, ne dispose pas toujours de la résistance physique et psychique dont profitent les plus jeunes, d’où la nécessite de faire de l’exercice pour rester en bonne santé. Il convient aussi de lire des livres et des articles sur la pensée positive afin de booster son moral et rester motivé.
  • La flexibilité: Etre rigoureux c’est bien mais il faut savoir faire des concessions et procéder en cas de besoins à des changements et des ajustements. Les habitudes ancrées depuis de nombreuses années sont difficiles à déloger et elles constituent parfois une entrave à l’avancement.

Changer de carrière à 45 ans ou après 50 ans est loin d'être une contrainte. On peut considérer que changer de travail à 50 ans revient à changer de vie, et même si c'est une idée qui peut déstabiliser aux premiers abords, les années peuvent se révéler gratifiantes et plus agréables si on adopte une attitude positive.

Il faut se focaliser sur l’essentiel et oublier le futile. Accorder du temps à soi-même, à sa famille et à ses amis tout en contribuant au développement de sa communauté peut être une nouvelle chance après 50 ans.

Pour en savoir plus sur le changement de carrière, cliquez sur le lien suivant :

Travailler dans un autre domaine, est-ce la bonne chose pour vous?

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.