Témoignage d'Angélique C.

AVANT LA FORMATION

Présentation de l’apprenante
  • Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ? Prénom, âge, situation actuelle, profession

Je m’appelle Angélique, j’ai 35 ans, j’ai eu mon bac en France, puis passé le diplôme de secrétaire médicale. J’ai ensuite travaillé en tant que monitrice et également travaillé dans le domaine du secrétariat médical pendant une année. Puis, je n’ai pas pu trouver de travail à Paris, car je n’étais pas titulaire d’un poste de fonction publique. Je suis donc allée m’occuper d’enfants, ce que je voulais faire à la base car j’aime beaucoup le contact avec eux. Au bout de 15 ans de travail avec les enfants, je voulais faire autre chose. Je me suis tournée vers la comptabilité car c’est un “domaine familial”. Mes deux parents étaient comptables et se sont rencontrés dans une école de comptabilité. C’est un peu dans mes gênes je crois.

Choix d’une formation en ligne
  • Quand avez-vous débuté une formation chez Betterstudy ?

En Juillet 2017.

  • Pourquoi avoir choisi une formation en ligne? Avez-vous hésité à vous diriger vers un autre type de formation?

Comme à l’époque je travaillais en tant que nounou, ce qui veut dire que je travaillais plus de 10 heures par jour, je n’avais ni le temps ni l’énergie de travailler le soir en rentrant. La journée la petite dormait donc j’étais plus libre. J’ai donc commencé la formation en ligne quand la petite faisait la sieste. Je pouvais réviser dans le lieu que je voulais : au travail ou chez moi et choisir les heures qui me correspondaient. Alors qu’une formation en école c’est au moins une fois par semaine. C’est sûr qu’après 10 heures de travail, je n’avais pas envie de bosser sur des cours. Ce qui est bien avec la formation en ligne c’est qu’on travaille quand on veut, quand on a le temps et c’est aussi beaucoup moins cher. En plus, au début je n’étais pas sûre à 100% que ça me plaise, donc je ne voulais pas me lancer dans une formation aussi chère. Ça s’est passé de manière très rapide, j’ai pas fait attention à d’autres instituts de formation. Le site de BetterStudy était présenté d’une manière plaisante, j’ai envoyé un mail au directeur et j’ai obtenu une réponse très vite. En comparant avec les autres tarifs des instituts de formation, j’ai trouvé que c’était une très bonne option.

  • Qu’est-ce qui a motivé votre choix de formation ?

Je dois dire que ça faisait plusieurs années que je voulais changer de travail, mais je ne savais pas dans quoi. Il y a 4 ans en arrière déjà, j’avais regardé ce que l’on pouvait faire comme formation par correspondance. Je ne savais même pas que c’était possible une formation complètement en ligne comme celle-ci. Maintenant Internet est très développé. Je cherchais dans d’autres domaines professionnels comme la diététique ou le social vu que j’ai un bac médico-social mais je n’étais pas convaincue, ça ne me disait pas plus que ça. L’année dernière j’ai remarqué que j’aimais bien les chiffres, en plus j’avais toujours aimé ça à l’école. Donc la comptabilité c’est très bien.

  • Selon vous, quels sont les avantages à se former en ligne ? Les difficultés ?

En ayant suivi une formation de secrétaire à distance par le passé, je savais déjà que l’on se retrouve parfois seule, ce qui est plus difficile lorsqu’on a une question à poser. Je savais que quand j’envoyais une question, j’avais une réponse rapide de l’équipe BetterStudy. Je ne comprenais pas toujours la totalité du cours, mais en faisant les exercices je comprenais. Ce qui est bien c’est que cela nous oblige à chercher des réponses par nous-même. Au niveau des inconvénients, sinon ça ne me dérange pas, à l’école déjà j’aimais chercher par moi-même les réponses, donc c’était plus un avantage. J’avance à mon rythme. Lors de mon stage dans une fiduciaire, si je ne comprends pas tout de suite, je dis à mon patron que je dois “faire pour comprendre”. En cours on apprend beaucoup mais les exercices viennent plus tard. Avec la formation, je lisais le cours, puis je faisais tous les exercices. Moi j’ai besoin d’un peu l’inverse, besoin de voir beaucoup de pratique.

PENDANT LA FORMATION

  • Avez-vous rencontré des difficultés / baisse de motivation ?

Oui, comme j’ai été licenciée durant ma formation. A la base, j’avais prévu d’avoir une année pour faire la formation. Une fois le travail fini, je me disais que je pourrais trouver un emploi dans la comptabilité. Deux mois après, le licenciement qui tombe et j’ai eu peur. Je me suis finalement dit que je pouvais me reposer un peu et en parallèle, je me suis lancée pour apprendre la langue des signes française. J’ai eu un moment où j’ai un peu lâché et j’ai eu du mal à me remettre dans la formation. J’ai fait 2 ou 3 mois de coupure puis j’ai retravaillé à fond dès janvier jusqu’à ce que je passe le diplôme. J’avais bien avancé mais surtout les 2 derniers mois, je travaillais environ 10 heures par jour. J’ai obtenu mon diplôme fin mars. Je pense aussi que ce qui m’a motivée c’est d’avoir été opérée du pied, je n’avais pas le droit de bouger, pas le droit de marcher, de conduire, j’étais bloquée chez moi en arrêt maladie. Pendant le mois d’arrêt de travail, j’en ai profité pour faire la formation.

  • Comment vous êtes-vous organisée durant vos études ?

J’ai surtout suivi l’ordre des cours, jusqu’au dernier chapitre. Au début de semaine je révisais tout depuis le début pour tout garder en tête. Puis, durant la semaine, j’apprenais jusqu’à la fin. Je ne me fixais pas vraiment d’horaires de travail. Je travaillais 7-8 heures par jour pour sûr. Une fois lancée, je ne voyais plus le temps passer, j’étais très motivée, à la fin je connaissais tous les exercices par cœur.

Pour l’examen, je me disais qu’il y a avait tellement à faire en si peu de temps, donc soit on sait soit on ne sait pas. Donc ce que j’ai fait c’est refaire, refaire, refaire les exercices. Pendant l’examen, si je passais plus de 5 minutes sur un exercice, je savais que je n’aurais pas le temps de tout faire. Donc il y a eu deux- trois choses que je n’ai pas eu le temps de refaire, mais ça fait partie du jeu. J’étais très motivée, surtout lorsque j’ai eu la date de l’examen, c’était un peu plus difficile de se projeter avant. Du coup je repoussais sans cesse. Là je voulais vraiment le faire avant de faire le stage. Le fait de pouvoir choisir sa date d’examen permet de se dire “plus le choix, il faut y aller”.

  • Qu’avez-vous pensé des outils proposés ? Questions d’exercice? Vidéos ? Etc.

Comme je ne suis pas très auditive, mais plus écrit, au début de ma formation je ne regardais pas trop les vidéos. Mais ensuite j’ai réalisé que des informations étaient dans les vidéos, j’ai donc passé une journée à regarder toutes les vidéos. Je me suis dit qu’elles étaient bien faites. Elles sont courtes, précises et même assez drôles. C’était pas mal, par contre sans les vidéos, des informations ne peuvent pas être retrouvées ailleurs. J’ai imprimé tous les cours. Dans mon stage, lorsqu’on faisait un dossier fiduciaire où on calcule au brut, je ne comprenais pas au début. Car le chapitre n’était pas dans l’examen. Mon patron m’a annoncé un truc différent du cours, donc entre le cours et la pratique il y a des différences. Sinon les cours étaient bien faits, les vidéos aussi, les exercices sont pas mal car plusieurs niveaux : facile, moyen, très difficile. Le seul inconvénient c’est que ce sont les mêmes exercices. Ce serait bien d’évoluer les questions en fonction du niveau des réponses des apprenants. Heureusement, l’examen s’est très bien passé. A l’examen, je stressais que ce soit différent des cours, de perdre du temps à comprendre le plan comptable. Au final, il n’y a eu aucun souci, mais je ne savais pas.

  • Qu’avez-vous pensé de l’accompagnement proposé ?

J’ai été un peu en contact avec l’équipe. Quand j’envoyais des messages c’était quand il y avait des petits problèmes techniques. Quand j’ai passé l’examen, on a un peu plus discuté. Toute l’équipe répond très vite, même tard le soir, je me demande s’ils dorment ou pas ? Même un dimanche je savais pour l’examen, donc vraiment réactifs. Quand on ne me répondait pas de suite, on me tenait au courant qu’on allait prendre un peu plus de temps pour répondre.

APRES LA FORMATION

  • Avez-vous pu mettre en application vos compétences ?

Oui, même si le réel est un peu différent des exercices. Les écritures multiples, par exemple, en réalité c’est 80 lignes. Lors de mon stage, je vois qu’avec les logiciels c’est plus facile aussi. On m’a expliqué comment utiliser le logiciel afin de ne pas se tromper. La formation apprend comment étudier la base, du coup ça me paraît trop simple des fois. Au final, le travail paraît plus simple après les cours, car les logiciels aident. Avec la formation, c’est bien aussi parce qu’on apprend tout pour tout comprendre seul.

  • Quel est votre projet professionnel ?

BetterStudy a appuyé ma candidature pour un poste dans la comptabilité. J’ai trouvé encourageant d'avoir une possibilité d'un emploi pour se faire une expérience (même pour une mission) juste après avoir obtenu le diplôme, car le monde de l'emploi est difficile en tant que débutant. Par contre, n'ayant pas eu de nouvelles positives ou négatives suite à cette demande pour le moment, je cherche donc du travail pour l’instant.

Ce qui est un peu compliqué, c’est qu’ils veulent tous de l’expérience, quand on redémarre c’est toujours plus difficile. Je cherche du travail pour la période après le stage. Je souhaite aussi poursuivre et faire une formation pour devenir spécialiste en comptabilité. Pour l’instant ça me plait beaucoup, je compte aller jusqu’au brevet fédéral. Je suis ouverte à toute opportunité professionnelle dans la comptabilité.

  • Auriez-vous un conseil à donner à un potentiel futur apprenant BetterStudy ?

C’est difficile à dire car j’ai une méthode de travail différente des autres et les motivations de chacun sont différentes. C’est une formation qu’on aime ou pas, c’est surtout adapté si on aime les choses précises, cadrées, où c’est “comme ça ou rien d’autre”. A la virgule près. Beaucoup de personnes me regardent et me disent « moi, je ne pourrais pas ». Je pense qu’il faut aimer les choses strictes et rester dans un cadre. Moi j’aime tout ça. Si une personne n’aime pas les choses précises, il vaut mieux ne pas faire cette carrière car sinon on fait beaucoup d’erreurs.

 

Retrouvez les témoignages de nos apprenants en vidéo !

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.