Pourquoi faut-il oser une réorientation de carrière?

Recrutement lors d'une réorientation de carrière
Pourquoi faut-il changer de carrière?

Réorienter sa carrière, c’est s’offrir le droit d’être mû et guidé par sa passion. Une étude menée par Kelly Services, spécialiste en ressources humaines, a révélé que 40% des hommes et 49% des femmes suisses auraient préféré exercer un autre métier.

Et 20% pensent qu’ils ont choisi la mauvaise profession. Il semblerait que ce que nous faisons et ce que nous aimerons faire sont totalement incompatibles.

 

Les changements de carrière

 

Alors pourquoi changer d'emploi ? Dans la vie professionnelle, il est toujours possible de changer d’orientation ou de parcours, mais rares sont ceux qui osent franchir le pas pour exercer un métier plus en adéquation avec leurs passions et aspirations. La plupart du temps, les gens exercent dans le même domaine que leurs études post-obligatoires. Plusieurs facteurs, tous aussi variés que complexes, expliquent cette tendance.


Certains appréhendent de quitter leur zone de confort, d’autres ne désirent pas entreprendre une nouvelle formation pour changer de carrière. Alors que d’autres personnes ont tout simplement peur de l’avis d’autrui, surtout que tout changement professionnel requiert le support de son entourage et l’adhésion des proches et amis.


Mais le plus souvent les gens appréhendent la réaction des employeurs qui ne comprennent pas toujours ce besoin de changer de vie professionnelle.


Et pourtant plusieurs choses peuvent motiver une bifurcation dans la vie professionnelle. En effet un tel choix peut émaner d’une conviction personnelle et d’une meilleure compréhension de soi-même et du monde.


Lorsque l’on choisit un métier à exercer à un âge jeune de 15 à 19 ans, on ne se connaît pas assez comme on ignore beaucoup du monde extérieur. On ne dispose pas encore de l’expérience nécessaire qui émane de l’expérimentation et des erreurs commises dans la vie.

D’un autre côté, le monde professionnel est en mutation constante ce qui requiert l’acquisition de nouvelles connaissances permettant d’apprendre à inventer sa vie. Grâce à une reconversion professionnelle, il est possible d’anticiper l’avenir et les opportunités qui se présentent.


D’après le psychologue humaniste Carl Rogers, la personne qui est considérée comme formée, est celle qui a acquis les connaissances nécessaires pour apprendre, s’adapter et changer. C’est celle qui a compris qu’aucune connaissance n’est certaine et que la sécurité ne peut être fondée que sur l’aptitude à acquérir le savoir et à apprendre.


De son côté, Gaston Berger, inventeur de la prospective, remarque que l’une des principales caractéristiques de notre époque est le changement constant des données au moment même où nous croyons que notre apprentissage est achevé pour se lancer dans la recherche de solutions. Il est donc devenu vital d’apprendre à vivre dans un environnement qui évolue constamment.

 

Le changement pimente la vie

 

Pourquoi changer de travail ? Une réorientation professionnelle permet d’éviter l’usure ou le désenchantement. D’après André Gide, un changement professionnel est la découverte subite d’un nouvel orient à la vie. Quant à l'ethnologue Françoise Héritier, elle voit la bifurcation de carrière comme une rupture professionnelle accompagnée d’une décision volontaire d’entamer un nouveau parcours dans la vie.


Elle a même donné l’exemple de sa propre expérience en précisant que lorsqu’elle avait souhaité devenir ethnologue, elle désirait changer de vie. Et une fois une chance s’est présentée, elle l’a simplement saisie sur une impulsion. Elle ajoute qu’elle avait toujours agi ainsi et que pour être satisfait de soi, il importe d’oser et de foncer.


Le philosophe Danois Soren Kierkegaard a précisé que s’il devait souhaiter quelque chose, il ne désirerait ni richesse ni pouvoir, mais d’avoir le sens passionné du devenir. Le plus important c’est d’avoir tout ce qui pétille, embaume et stimule comme possibilité. Il précise enfin qu’il n’est de fidélité au passé que dans l’avenir.

 

Visualisation d’une journée de travail idéale

 

Avoir le désir du changement est bien, mais il faut adopter la bonne méthode pour réussir sa reconversion professionnelle.


Dans son livre «Carrière sur mesure», Isabelle Flouck, une consultante en ressources humaines et spécialiste dans l’évolution de carrière, apporte des réponses pour toute personne désirant entreprendre un changement tout en gérant mieux les angoisses qui lui sont associées.

Elle parle du pouvoir de l’imagination et de la visualisation, considéré comme un dispositif primordial pour grandir. L’imagination est souvent sollicitée pour s’évader mais c’est aussi un outil humain d’adaptation et de prise de possession du monde.

Les employés insatisfaits ou désenchantés sont souvent incapables d’opter pour le changement. Cette spécialiste les invite à imaginer une journée de travail idéale à réaliser à travers une fresque-collage ou un roman-photo. Le concept est simple, il suffit de choisir quelques photos inspirantes pour les rassembler sur un support.


Le but est d’avoir un visuel clair qui stimule le cerveau et qui lui indique ce qu’on souhaite faire, réaliser ou atteindre. Pour certaines personnes, avoir une image claire leur donne la motivation et les aide à passer à l’action. En effet, le poste de rêve peut être assimilé à un gigantesque puzzle et il vaut mieux l’assembler pour avoir l’image finale bien devant ses yeux.

 

Tenue d’un journal de bord

 

Comment orienter sa carrière ? Avant d’entreprendre un changement, il convient de tenir un journal de bord. Ce document sert principalement à rédiger le cheminement de la pensée, de même que tous ses rêves, ses découvertes, ses craintes et doutes, ses faiblesses et ses difficultés.


C’est aussi un outil efficace pour faire le suivi et évaluer les progrès réalisés. L’usage des listes est très important dans la visualisation. Il convient donc d’établir des listes des choses qui motivent la personne et la font vibrer en précisant les qualités du travail idéal.


On peut mettre le salaire, le nombre d’heures travaillées pendant la semaine, le statut de salarié ou d’indépendant, le travail dans un bureau ou sur le terrain, la collaboration avec les autres personnes, le produit ou le service proposé, etc. L’évolution vers le poste idéal se fait à travers un listing précis, clair et détaillé.

 

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.