Les règles à connaître avant d’investir en bourse

Faire un placement en bourse consiste en l’achat et la vente de produits financiers sur la place boursière. Et tout individu souhaitant se lancer dans cette aventure, doit déterminer son profil d’investisseur ainsi que ses objectifs, ce qui permet de définir le niveau de risque à prendre du placement financier et sa durée.

L’investissement en bourse correspond à toute opération d’achat ou de vente de titres sur les marchés financiers. Un tel placement permet de recevoir des revenus. A ce propos les actions détenues génèrent des dividendes représentant une portion des profits réalisés par la société. Il est possible aussi d’avoir des revenus avec les coupons d’obligations sous forme d’intérêts. Ces obligations représentent des prêts consentis par les investisseurs émetteurs. L’investissement boursier permet également de profiter de plus-values soit les bénéfices réalisés sur l’évolution positive d’un titre entre le prix de vente et celui de l’achat.


Quelles règles pour investir en bourse ?

Placer l’épargne supplémentaire

L’investissement en bourse est accompagné de risque. C’est la raison pour laquelle un individu ne peut placer que le montant épargné dont il n’a pas besoin et qui ne peut affecter son niveau de vie. Il faut surtout éviter d’utiliser l’épargne dont on peut avoir besoin pour financer les projets de vie courante.

Réunir les informations nécessaires

Avant tout investissement, il est primordial de réunir des informations sur les produits financiers notamment les actions, les obligations et les produits dérivés. Il faut également comprendre les mécanismes de fonctionnement de chaque type de produit et les risques qui lui sont associés. Il convient de se renseigner sur la société émettrice, sa situation financière et les perspectives qu’elle offre, qui sont susceptibles d’impacter le prix des valeurs mobilières et évidemment les risques encourus. En cas de besoin, il est possible de faire appel à un spécialiste qui conseille le client en fonction de sa situation et de ses objectifs.

Pour les particuliers qui préfèrent s’occuper personnellement de leur investissement, ils peuvent accéder à des données générales sur les produits financiers que ce soit à travers les intermédiaires ou en les collectant auprès des émetteurs des titres eux-mêmes. Ces derniers sont tenus légalement de communiquer les informations financières au grand public de façon régulière soit chaque trimestre, chaque semestre et chaque année. En plus de fournir des informations au sujet des opérations de fusion, de prise de participation, entre autres.

Ces données doivent être plus complètes et facilement accessibles lorsqu’il s’agit des valeurs mobilières des entreprises cotées sur les marchés réglementés. En ce qui concerne les marchés non-réglementés, il s’agit principalement des systèmes multilatéraux de négociation, qui n’offrent pas de protections suffisantes pour les investisseurs. Avant de se lancer dans des placements en bourse, il serait avisé de rester à l’écoute des informations économiques et boursières qui sont accessibles dans la presse et les sites financiers et boursiers.

Mettre en place une stratégie de placement

Avant de se lancer dans un investissement en bourse, il est recommandé de définir une stratégie claire. La façon la plus simple de procéder est de déterminer une fourchette de gain et de perte, en tenant compte de son profil d’investisseur. Il convient aussi de déterminer une durée d’investissement ou un horizon de placement.

Varier les placements

En diversifiant le portefeuille des titres et produits financiers, l’investisseur répartit le risque encouru de façon plus équilibrée. Et en cas de perte sur une valeur mobilière, celle-ci ne va pas impacter significativement la totalité du portefeuille. Il importe de répartir les placements entre les différents titres et produits dérivés comme il est possible d’opter pour une répartition en fonction des différents secteurs d’activité. Evidemment il faut toujours tenir compte du profil de l’investisseur.

Garder un œil sur le portefeuille des valeurs mobilières

Le marché boursier est sujet à d’importantes variations d’où la nécessité de garder un œil sur l’évolution des différentes valeurs mobilières qui composent le portefeuille de l’investisseur. Une telle mesure devient indispensable lorsqu’il y a des produits à effet de levier particulièrement volatiles.

Gérer les bénéfices et limiter les pertes

En définissant avec précision les objectifs de gains et les limites de pertes, avant de se lancer dans un investissement en bourse, l’individu peut prévenir de se trouver dans une situation délicate ou à risque. Une fois les objectifs de gains atteints, il convient d’encaisser ses profits et de faire preuve de rigueur. Dans le même sens, lorsque le plancher des pertes tolérables est atteint, il importe de savoir prendre les pertes aussi. En effet certains placements peuvent générer d’importantes pertes d’où la nécessité de se tenir au seuil préalablement déterminé. Couper les positions perdantes est un choix très ennuyeux, mais il est très efficace pour limiter les dégâts et garder le contrôle de ses placements.


Prendre des précautions contre les différents risques

Chaque investissement comporte des risques mais pour les limiter, il devient impératif de se renseigner au sujet des produits financiers et de leur fonctionnement avant de placer son argent en bourse. Plus le rendement d’un placement est élevé, plus les risques le sont aussi. D’ailleurs certains placements peuvent occasionner une perte totale ou même supérieure aux fonds investis.

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.