Qu’est-ce qui rend les salariés heureux au travail ?

Une bonne rémunération est certainement un élément motivateur, mais une ambiance agréable et conviviale sur les lieux de travail a beaucoup plus d’effet sur les salariés. D’après une enquête menée par HubOne, les salariés français se sentent plus épanouis grâce au travail dans un open space convivial et bienveillant. 68% des personnes sondées se sentent heureuses au travail avec un sentiment de bien-être dominant qui les anime. Alors que 79% expriment leur satisfaction de l’environnement professionnel, 25% d’entre eux ne ressentent aucun épanouissement dans leur job et expriment des réserves sur l’utilité des tâches qu’ils exécutent au quotidien.

30% des personnes concernées par l’enquête ont révélé qu’une ambiance conviviale au bureau est d’une grande importance pour être heureux dans un environnement professionnel. Chose qui se confirme encore plus avec les 90% des actifs qui associent ce critère au bien-être au travail. Un facteur qui est suivi par la reconnaissance de leurs mérites, l’égalité dans le traitement des employés et une gestion basée sur la confiance et l’autonomie.

Les statistiques révèlent qu’un cinquième des français considèrent que le bien-être professionnel est un élément-clé pour l’équilibre dans la vie privée. Tout passe par une quantité de travail raisonnable et des horaires flexibles pour assurer l’épanouissement des employés. La rémunération est prioritaire pour 18% alors qu’elle est mentionnée comme facteur non négligeable par 94%. D’autres éléments sont à prendre en considération notamment l’exécution de tâches stimulantes et adaptées aux qualifications de tout un chacun. Un critère d’une grande importance pour 91% des français.

Il va sans dire que l’ambiance au bureau est primordiale, certes l’employeur ne peut obliger ses salariés à sympathiser mais il peut améliorer les conditions de travail et l’environnement professionnel. Les offres des comités d’entreprises intéressent une bonne partie des employés, soit 18% des français, qui considèrent qu’une telle démarche joue un rôle déterminant dans le bien-être sur le lieu de travail. Tandis que 15% des salariés considèrent que prendre des congés pour des considérations personnelles est d’une grande importance. Pour des facteurs comme l’entrepreneuriat, le mécénat de compétences ou le service de conciergerie, ils ne trouvent pas assez d’échos chez les actifs français qui estiment que ce sont des éléments avec peu ou pas de plus-value.

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.

Reconversion Professionnelle - Passez le test !
Cours de comptabilité gratuit