Quels sont les 5 facteurs clés de succès pour former des apprenants-es en ligne?

Le domaine de la formation en ligne a connu ces dernières années un engouement très important auprès des médias et des apprenants-es, de par le nombre d'inscrits à des formations en ligne sur divers sujets et disciplines (souvent des formations courtes et gratuites). Jusqu'à récemment, le sujet était encore très sexy et présenté pour certains-es comme étant une révolution pour le monde de l'éducation.

Que deviennent les MOOCs?

Les fameux MOOCs (massive open online courses) ont fait le "buzz" et étaient décrits comme étant des solutions pour réduire, voire effacer les inégalités entre couches sociales ou entre pays dits développés et en voie de développement pour ce qui est de l'accès à l'éducation.

Grâce aux MOOCs, il n'y aurait désormais plus de barrière (et plus aucune excuse) pour apprendre des "meilleures universités" dans le monde, des cours en ligne d'universités souvent américaines par ailleurs. En Suisse, l'Université de Genève (UNIGE) et en particulier l'EPFL ont inclus la formation en ligne dans leur stratégie.

On vantait de nombreux mérites, tels que la démocratisation de l'accès à la connaissance, la flexibilité dans les apprentissages notamment avec le mobile learning, l’individualisation des apprentissages grâce aux algorithmes, les éléments de motivation, etc. Les MOOCs étaient donc sensés faire de tous des érudits en quelques clics de souris et en visionnant des vidéos. Il y a très certainement une part de vérité dans ce qui précède et les bonnes intentions des entrepreneurs de la Silicon Valley ou d'autres régions du globe sont sans doute sincères quand ils disent vouloir "disrupter" ou "révolutionner" le secteur de l'éducation qui a été longtemps épargné par la numérisation.

En effet, le commerce en ligne a déjà entamé sa mue depuis longtemps, par exemple avec Amazon et Ebay, et les acteurs traditionnels (pas tous) ont réagi face à la menace de la venue des acteurs du numérique sur le marché.

Pour ce qui est des MOOCs, l'idée de notre article n'est pas de critiquer ces innovations technologiques qui apportent clairement des contributions pédagogiques, comme l'accès à la connaissance. Néanmoins, il y a tout de même quelques ombres au tableau qui sont de notoriété publique dans le milieu de la formation.

Par exemple, le taux d'abandon des apprenants-es des MOOCs, qui est très élevé, reste problématique. Le développement des compétences professionnelles reste aussi à prouver. La difficulté d'évaluer le degré de maîtrise des objectifs de formation n'est pas résolu, bien que l'évaluation par les pairs soit utilisée et que cela fasse du sens d'un point de vue pratique et pédagogique.

Le fait que les MOOCs soient gratuits y sont probablement pour quelque chose par ailleurs. ​Beaucoup de personnes s'inscrivent à un cours sans une intention claire d'apprendre tout le programme de cours ni d'obtenir une certification. Ce que l'on pourrait questionner aussi sont les éléments suivants :

  • Est-ce qu'un dispositif unique et massif, donc destiné à des milliers, voire des centaines de milliers d'apprenants-es, est pertinent?

  • Quels sont les limites de l'apprentissage en ligne s'agissant de la distance, la culture, les besoins des entreprises et des apprenants à un niveau plus local?

Nos questions sont d'autant plus légitimes sachant que les MOOCs, de par leur vocation massive, sont souvent critiquées pour ne s'intéresser à un point de vue très large, avec une optique "à l'échelle", et que par conséquent des indicateurs globaux sont utilisés.

Bien sûr, des initiatives visant à créer des outils différents des MOOCs ont émergés et se sont concrétisés avec un certain succès. Les SPOC (small private online courses) sont par exemple apparus. L'idée avec les SPOC est notamment de réduire le nombre d'apprenants-es par cours en ligne, de ne pas offrir un contenu totalement gratuit et d'accompagner les apprenants-es de façon plus personnalisée. Il existe très certainement sûrement un lien entre prix et qualité de l'offre de formation.

Quoi qu'il en soit, pour recentrer notre réflexion, nous avons choisi de répondre à la question suivante en lien avec l'apprentissage en ligne :

  • Que faut-il prendre en compte pour que les organismes de formation en ligne remplissent leur mission de façon optimale?

Cela revient d'abord à nous demander quels sont les objectifs de la formation professionnelle.

Les objectifs de la formation professionnelle

Pour devenir ou rester un acteur sérieux dans la formation en ligne, nous considérons que les objectifs d'une école en ligne (ou un dispositif d'apprentissage en ligne tel qu'un MOOC) doivent être les mêmes que ceux d'une école traditionnelle. Nous partons du postulat que les objectifs de toute formation professionnelle est de :

  1. développer des compétences recherchées par les entreprises ;

  2. motiver ses apprenants-es dans leur cursus et leur donner confiance en eux/elles ;

  3. offrir des conditions-cadres propices aux apprentissages ;

  4. évaluer les compétences et connaissances puis les valider par un diplôme qui a de la valeur aux yeux des employeurs ;

  5. permettre aux diplômés-es de trouver un emploi.

Que cela soit un institut de formation pour adultes qui délivre son propre diplôme, une école professionnelle qui forme des jeunes avec un CFC (certificat fédéral de capacité), une haute école qui délivre un titre de niveau universitaire comme un bachelor ou un master ou encore des diplômes de formation continue de type CAS (certificate of advanced studies), DAS (diploma of advanced studies) et MAS (master of advanced studies), il est nécessaire, selon nous, de garder en tête les cinq objectifs cités plus haut.

Ces objectifs sont primordiaux pour assumer sa responsabilité en tant qu'organisme de formation et de remplir sa mission de former des futurs professionnels à un métier qui sera amené à évoluer. Il en va de même pour un institut de formation en ligne.

Par ailleurs, s'agissant des compétences à développer, qui est l'élément central de la mission d'un institut de formation, nous pensons que les objectifs préconisés par l'ORFO ordonnances du SEFRI - le Secrétariat d'Etat à la formation professionnelle, à la recherche et à l'innovation) sont plus que pertinents.

Sur le plan d'études des écoles professionnelles, il est en effet important de mentionner qu'il faut non seulement développer des compétences professionnelles (liées au futur métier exercé), mais aussi des compétences méthodologiques (capacité à déduire, apprendre à apprendre, etc.), ainsi que des compétences personnelles (motivation, bien-être, capacités à socialiser, etc.).

Les facteurs clés de succès de la formation en ligne

Pour atteindre ces objectifs, nous avons identifié les cinq facteurs clés de succès suivants :

1. Le contenu didactique

- Qualité du contenu didactique au niveau du fond :

Il va de soi que le contenu doit être d'actualité et complet. Cela est d'autant plus important pour les disciplines en constante évolution comme le marketing digital ou la comptabilité. En effet, la comptabilité applique des règles qui dépendent du contexte légal et normatif qui sont sujettes à de légers changements d'une année à l'autre.

En tant qu'école, il est capital de se tenir à jour de ces changements et de les adapter immédiatement au contenu didactique. Il s'agit aussi de trouver le bon équilibre entre vulgarisation et technicité. Le jargon, la logique à appliquer et les réflexes à adopter doivent être pris en compte dès le début de la formation. Néanmoins, la progression des apprentissages s'accompagne d'une adaptation de la complexité dans la formulation des termes.

- Qualité du contenu didactique au niveau de la forme :

La présentation contextuelle et visuelle influencent les apprentissages. S'agissant d'un dispositif de formation en ligne de type e-learning, la qualité des supports de cours doivent donc être excellent au niveau visuel, auditif et ergonomique avec l'outil pour que l'expérience d'apprentissage soit réussie.

2. Le dispositif d'apprentissage en ligne

Un outil d'apprentissage intuitif et motivant pour soutenir la progression tout au long du cursus est un must pour former correctement les participants-es à toute formation.

De plus, des outils pédagogiques "intelligents" existent désormais grâce au progrès technologiques qui rendent ces outils plus accessibles financièrement. Les plateformes d'apprentissage intelligentes sont une aide pour identifier les besoins d'apprentissages et cibler les exercices qui sont réellement nécessaires pour les participants-es. Cela débouche sur un gain en efficacité, en rapidité et en confort dans les apprentissages.

3. Le protocole pédagogique

Le fait de varier les stratégies pédagogiques fait du sens dans les cours en présentiel. Il en va de même pour les formations de type e-learning. En effet, pour garder l'attention éveillée, il est important de varier les activités d'apprentissages en proposant tantôt un mode transmissif, tantôt un mode comportementaliste, tantôt un mode constructiviste ou socio-constructiviste.

Un institut de formation doit savoir guider l'apprenant-e en lui/la laissant une autonomie suffisante. Certains-es apprenants-es seront plus à l'aise d'un environnement cadrant (rassurant), alors que d'autres le trouveront anxiogène et voudront une latitude plus grande dans les rythmes et le suivi. Il s'agit donc de trouver le bon équilibre entre direction, contrôle et liberté accordée.

Il est aussi important de donner les outils et communiquer les habitudes à adopter pour favoriser le développement des compétences. Apprendre à apprendre est essentiel pour que l'expérience d'apprentissage soit optimale. Ce sujet sera traité plus amplement dans un autre article.

Seul un contact privilégié avec chacun apprenant-e permet de saisir en profondeur la compréhension de leurs besoins. Cela nous amène donc logiquement aux deux points suivants des facteurs-clés de succès que nous avons identifié chez BetterStudy.

4. Les échanges et mises en relations

La dimension sociale est essentielle dans une formation. Le fait de faire partie d'un groupe d'apprentissage est une source de motivation et d'entraide qui permet de réussir. Le fait de faire un effort en groupe stimule les apprentissages et permet de soutenir son effort sur la durée, jusqu'à la fin de la formation.

Pour un dispositif de formation à distance, il est primordial de tenir compte de l'aspect social. Il est possible de créer un groupe sur un réseau social, proposer un forum sur la plateforme d'apprentissage, proposer des mises en relation ciblées en tenant compte de la région, des préférences, de l'âge, du projet professionnel, de la capacité d'apprentissage, des prérequis, etc.

Certains critères de création sont plus faciles que d'autres à identifier.

5. L'équipe pédagogique

L'encadrement des apprenants-es par des experts formateurs-trices est essentiel. Avec un service d'accompagnement de haut niveau tant sur le plan de l'expertise métier (pour notre institut - BetterStudy -, c'est la comptabilité), qu'au niveau pédagogique (ou en l'occurrence au niveau andragogique s'agissant d'adultes qui se forment) est tout à fait primordial. Il en va de même pour un niveau de disponibilité élevé (temps de réponses des demandes, suivi des apprenants-es).

C'est seulement avec un niveau de service des plus élevés et une équipe pédagogique de pointe que l'organisme de formation sera capable de remplir son mandat. Une école avec la bonne équipe pédagogique tiendra les promesses faites envers ses apprenants-es.

La réactivité au niveau logistique (envoi des documents et informations, inscription aux examens, correction des examens, envoi des diplômes, conditions pour passer l'examen, etc.) est aussi un critère à prendre en compte pour satisfaire les besoins des apprenants-es et assurer une expérience d'apprentissage optimale depuis sa prise en charge jusqu'à la délivrance du diplôme.

Un objectif commun : le succès de nos apprenants-es

Une combinaison d'éléments et de compétences sont donc nécessaires pour assurer le succès des apprenants-es. La formation est un environnement de travail complexe que cela soit pour des écoles traditionnelles ou des formations en ligne.

Une certaine standardisation est nécessaire avec en même temps une grande flexibilité dans l'accompagnement des apprenants-es.

C'est pour cela que l'automatisation de certaines tâches donne un avantage certain aux formations en ligne où les processus d'apprentissages sont délégués à des machines. Les programmes d'apprentissages peuvent être personnalisés automatiquement, les évaluations peuvent être corrigées instantanément, des éléments répétitifs comme expliquer un concept peuvent être enregistré avec une vidéo et réutilisée sans limite.

L’accompagnement, quant à lui, se fait avec des humains. Seuls-les des formateurs et formatrices sont capables d'identifier les subtilités des comportements humains, c'est pourquoi ces tâches doivent continuer à être prises en charges par du personnel enseignant. Ce suivi par un formateur ou une formatrice est souvent ce qui permet à l'apprenant-e de se sentir soutenu et de se motiver pour réussir son projet de formation.

Mettre en application les facteurs de succès

Avec une solide expérience dans les métiers de la comptabilité et de la formation professionnelle, l'équipe de l'institut BetterStudy est à même de fournir ses propres outils et un service d'une qualité optimale à chaque apprenant-e quel que soit son besoin en formation ou en recherche d'emploi (accompagnement dans la reconversion professionnelle).

Le fait d'avoir fait développer une plateforme spécifiquement dédiée à l'apprentissage de la comptabilité permet de maximiser le développement des apprentissages pour notre domaine d'activité.

Dans la majorité des cas, s'agissant de la formation professionnelle, la finalité des apprenants-es est de trouver un emploi d'aide-comptable ou de comptable ou évoluer dans leur carrière après l'obtention de leur diplôme. Il est selon nous important d'intégrer la recherche d'emploi dans le processus en fin de cursus.

C'est pourquoi, chez BetterStudy, nous offrons aussi un service de coaching avec un spécialiste en ressources humaines (RH) pour la transition professionnelle, ceci afin de mettre en valeur les compétences nouvellement développées par nos apprenants-es en comptabilité.

Enfin, BetterStudy fait partie d'un réseau d'organismes actif dans l'innovation technologique lié à la formation à travers le Swiss EdTech Collider, un incubateur rattaché à l'EPFL.

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.