Les bootcamps : les formations intensives vont elles transformer les habitudes des apprenants-es

Que pensez-vous des formations intensives en programmation? Sont-elles plus efficaces que les formations classiques en informatique? Est-ce que les formations intensives ou formations accélérée s'appliquent aussi à d'autres disciplines pour former des comptables par exemple?

Le métier de développeur a évolué graduellement surtout en terme de formations, car au début il fallait suivre une formation en informatique pour affiner ses aptitudes en développement avec de l’expérience ou des cours d’apprentissage spécialisés. C’était plutôt un travail personnel qui permet d’occuper un poste de développeur.

Mais depuis quelques années ce métier a grandement progressé pour devenir très sollicité et le nombre de développeurs a augmenté à tel point que des professionnels issus d’autres spécialités se reconvertissent en informaticiens et développeurs. D’ailleurs, ces derniers ont tellement la cote et disposent d’importantes opportunités d’évolution de carrière et d’avancement grâce notamment à des formations intensives communément appelées « bootcamps » (camps d’entraînement) qui leur permettent de passer rapidement du statut de débutants à celui de développeurs confirmés.

Ce type de formation dure entre quelques semaines et plusieurs mois. Le but est d’enseigner la programmation et le développement à des profils d’informaticiens en vue de répondre aux besoins pointus des entreprises.

Les bootcamps occupent la deuxième position après les programmes classiques de formations diplômantes destinées aux informaticiens. Mais ce type d’enseignement connaît un grand afflux depuis quelques années, ce qui promet un grand développement des formations intensives qui supplantent de plus en plus les études classiques dans le domaine de l’informatique.

De telles formations intensives ont fait leurs preuves, par exemple aux États-Unis. Elles ont aidé à créer un équilibre entre l’offre et la demande sur le marché du travail pour les spécialités informatiques. De tels programmes se présentent comme une alternative intéressante aux formations universitaires classiques à tel point qu’on commence à penser à les adopter pour se substituer aux formations traditionnelles. D’ailleurs, les statistiques officielles américaines confirment cette tendance avec le constat de la baisse des nouveaux diplômés en informatique, alors que l’on constate un grand afflux d’apprenants-es pour les bootcamps.

A ce propos, le nombre de diplômés des bootcamps est passé de 6’740 en 2014 à 16’056 en 2015 avec un taux de croissance de 138%. Il est à noter que ces chiffres ne reflètent pas si une telle tendance est due à la régression du nombre des diplômés en informatique ou si elle est à l’origine même de cette baisse, cela d’autant plus que cette décroissance est constante aux Etats-Unis depuis 2003.

Les spécialistes de la programmation et du développement ayant poursuivi des formations intensives dans les bootcamps répondent parfaitement aux besoins et exigences des entreprises et contribuent activement au développement des interfaces web et des applications mobiles.

Le développement des bootcamps peut prendre une dimension exponentielle dans les années à venir à cause notamment de la caducité des études universitaires et des programmes éducatifs traditionnels dans le domaine de l’informatique, vue qu’ils ne sont plus d’actualité au regard de l’avancement technologique constaté.

Mais la question qui se pose maintenant est la suivante : Est-ce une formation intensive de quelques semaines peut être réellement pertinente et suffisante pour se substituer à un programme d’études de plusieurs années? Et est-ce que les développeurs ayant suivi des programmes bootcamps ont toutes les aptitudes pour s’adapter aux dernières avancées technologiques?

En tous les cas, nous avons décidé chez BetterStudy te tenter l'expérience. Nous croyons que les formations intensives répondent à un besoin de nos apprenants-es. Pour ce qui est de l'efficacité, il est démontré scientifiquement que ce n'est pas nécessairement la concentration en temps qui est un enjeu pour apprendre.

L'efficacité du développement des apprentissages dépend des méthodes d'enseignement, des méthodes d'apprentissages utilisées pour apprendre la comptabilité, de la discipline et du degré de résistance des participants-es, des techniques de mémorisation, de l'organisation des apprentissages par les formateurs, à savoir :

- les situations d'apprentissage créées par les formateurs et formatrices

- la qualité de l'accompagnement

- le groupe d'apprenant-e et sa cohésion (entraide, sélection des personnalités, de la capacité en fonction du parcours et de la motivation des candidats-es)

- le choix et la variation des activités d'apprentissage

- l'utilisation des bons outils, en l'occurrence les dernières technologies de l'éducation avec une plateforme pédagogique conçue spécialement pour maximiser le développement des compétences comptables

- la répartition des temps d'études et de pause

- les moments les plus propices pour apprendre au cours de la journée

- etc.

C'est donc la combinaison de cette multitude de facteurs qui fera d'une formation intensive (bootcamp ou formation accélérée) un succès ou non dans sa mission qui est de développer des compétences en un temps record, que cela soit dans l'informatique ou désormais dans la comptabilité suisse.

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.