Qu'est-ce l'isolationnisme en économie?

L’isolationnisme trouve son origine dans le terme latin « Insula » qui désigne une île ou une maison isolée. Cette expression a été empruntée par les économistes pour définir la pratique à travers laquelle un Etat préfère s’isoler et rester à l’écart des affaires politiques et économiques à l’échelle internationale. 

Cette attitude combine le non-interventionnisme militaire et le patriotisme économique. Le pays ne s’ingère dans les affaires internationales que lorsqu’on menace ses intérêts.

Plusieurs pays ont adopté cette pratique à différentes phases de leur histoire. Ainsi, les Etats-Unis ont exercé l’isolationnisme en 1796 lors de la présidence de George Washington. Ce dernier en tant que président avait pour but d’établir des relations commerciales avec les différents pays mais sans avoir des rapports politiques trop étroits. 

La politique d'isolationnisme a été pratiquée ensuite par l’Etat américain entre 1823 et la fin du XIXe siècle vis-à-vis de l’Europe. Puis entre les années 20 et 30 avant que le pays ne soit amené à mettre à cette pratique en oeuvre suite à l’attaque de Pearl Harbor par le Japon. 

Un autre pays a exercé cette doctrine à savoir le Japon dont la période d’isolationnisme, connue sous le nom de Sakoku, a duré un long moment notamment entre 1641 et 1853.

Cette expression est appliquée aussi pour désigner le choix d’une communauté de rester à l’écart du reste de la société comme c'est le cas des Mormons aux Etats-Unis. 

 
Que penser de l'isolationnisme?

C'est un choix politique risqué qui n'est plus pratiqué de nos jours. La tendance de fonds de ces dernières décennies en termes de politique économique est tournée vers la libéralisation des marchés avec une accélération des échanges commerciaux entres les pays. 

Des zones économiques de libre-échange ont été créées et des accords entre pays sont régulièrement ratifiés, notamment sous le regard de l'Organisation mondiale du commerce (OMC)

Certes, l'Histoire économique peut être ponctuée de frein au libéralisme pur. Par exemple, l'administration américaine sous la présidence de Donald Trump (de 2016 à 2020) a décidé d'augmenter massivement les taxes douanières de certains produits importés dans leur pays provenant de la Chine, par exemple l'acier. 

Bien entendu, on est loin d'une situation isolationniste, mais il y a l'aspect patriotique cité en début d'article qui apparaît. L'objectif à travers la mise en place soudaine des barrières douanières est de protéger l'économie domestique, aussi pour des raisons électoralistes. En l'occurrence, c'est une politique populiste menée par Donald Trump pour séduire son électorat pour tenter de se faire réélire aux élections fédérales de 2020. 

Le sujet de l'économie vous intéresse et vous souhaitez suivre une formation pour en apprendre plus ? Tenez-vous informé(e) du lancement de notre formation en économie :

Découvrir la formation
d'économie en ligne


Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.