78% des Suisses veulent un juste équilibre entre travail et vie privée

Le chiffre: 78% des Suisses veulent un juste équilibre entre travail et vie privée

D’après une étude réalisée en 2017 sur les salariés suisses, ces derniers sont hautement intéressés de trouver un certain équilibre entre leurs loisirs et leur vie professionnelle. Le fait d'avoir qualifications recherchées par les entreprises permet de bien équilibrer sa vie professionnelle et sa vie personnelle.

Les formations favorisent les qualifications et donc les possibilités de demander des temps partiels. Un temps partiel peut signifier prendre un jour par semaine non travaillé par exemple ou encore prendre des vacances plus longues et travailler les 40 heures hebdomadaires généralement appliquées dans les entreprises.

Cette tendance de moins travailler pour profiter de la vie gagne donc les Suisses comme cela est déjà très répandu dans les pays nordiques, comme la Norvège et le Danemark. Mais le plus important pour celles et ceux qui veulent travailler à 100% pour des raisons financières ou pour assurer de confortables rentes à la retraite, est de savoir comment profiter de sa vie privée sans négliger pour autant sa carrière.

Certains métiers et domaines d'activité offrent de bonnes conditions avec la possibilité de choisir son temps de travail. C'est le cas des métiers liés à la comptabilité par exemple. Un aide-comptable ou un comptable pourra plus facilement équilibrer sa vie professionnelle et sa vie privée qu'un boulanger, un vendeur en magasin ou un agent de sécurité.

Les Suisses sont de gros travailleurs qui demeurent actifs du matin au soir. Ils sont très respectueux de leur travail et de la notion de ponctualité. Ceci dit 78% parmi les employés Suisses aimeraient trouver un juste milieu entre la vie privée et la vie professionnelle.

C’est ce qui a été confirmé par une étude réalisée par JobCloud, un portail dédié à l’emploi et dont fait partie l’agrégateur d’emploi jobs.ch.

Il est toujours bon de trouver un équilibre entre sa carrière et sa vie privée. Nous croyons qu'il n’est pas nécessaire de négliger sa carrière pour profiter de sa famille ou de ses loisirs.

L’une des solutions sur laquelle il faut se pencher est le travail à temps partiel. D’ailleurs, on a constaté que les personnes qui travaillent à mi-temps sont beaucoup plus engagées, performantes et ont un sens développé de l’éthique du travail. Rien d’étonnant car comme l’a bien dit un spécialiste de la gestion du temps, 80% du travail est exécuté en 20% du temps. C'est le principe de Pareto.

Le mythe des Suisses alémaniques sur le travail

Il y un cliché sur les travailleurs suisses allemands. Généralement, les Suisses alémaniques sont considérés comme des travailleurs invétérés, mais il semble qu’il ne s’agisse que d’un mythe. En effet, les Romands accordent une grande importance à la carrière alors que seuls 40% des alémaniques la considèrent comme une priorité.

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.