5 techniques efficaces pour apprendre

Lorsque l’on commence ou que l’on envisage de démarrer une formation, une certaine inquiétude ou anxiété peut envahir les apprenants-es ou futurs apprenants-es.

Pour s’assurer de réussir, rien de tel qu’un travail assidu, une anticipation des événements professionnels et privés, une bonne préparation des examens, etc. Certaines choses ne sont pas contrôlables et il s’agit d’avoir une bonne gestion de la situation le moment venu.

En revanche, certaines choses peuvent tout à fait se faire efficacement. De bonnes habitudes d’apprentissage vont optimiser les chances de succès tout en minimisant l’effort. Une approche efficiente de la formation est bel et bien possible. Mais comment procéder?

Le vrai défi est de savoir quelle méthode ou technique est la plus pertinente. Lorsque l’on est un adulte en formation, il faut savoir comment apprendre plus rapidement et efficacement pour mener de front vie privée, vie professionnelle et votre formation.

Vous verrez qu’il est tout à fait possible d’assumer ses responsabilités familiales, travailler en parallèle à ses études et réussir son projet de formation professionnelle avec une approche pertinente. Ces techniques sont basées sur les recherches scientifiques en neurosciences et en psychologie.

D’après une étude menée par des psychologues américains, il existe une dizaine de techniques seulement qui sont pertinentes parmi toutes celles qui abondent de nos jours.

Voici ci-après cinq stratégies qui sont les plus reconnues et réputées pour leur efficience, dont les deux premières garantissant des résultats durables et effectifs.

1-L’auto-évaluation

Cette technique consiste à se poser des questions sur le sujet ou l'objet de révision. Dans ce cas, l’apprenant est très impliqué. Il suffit alors d'appliquer à soi-même cette technique pour la pratiquer.

La méthode du "self-testing" peut être appliquée n’importe où et n’importe quand et elle ne requiert pas beaucoup de temps. Il suffit de mettre en pratique ce dispositif de question-réponse à intervalles réguliers pour obtenir les meilleurs résultats.

Pour travailler cette technique, il est recommandé d’employer des fiches contenant des questions ou des mots-clés au recto et des réponses au verso. Il est également recommandé de recourir à la prise de notes avec la mise en place d’une colonne contenant les mots-clés ou les questions liées au cours ou à la séquence d'apprentissage.

Pour que l’auto-évaluation soit plus efficace, il faut veiller à cacher les notes avant de répondre aux questions en vue de stimuler la mémoire.

2-La répétition du travail

Cette méthode repose sur la répartition espacée du travail. Il vaut mieux se focaliser sur une matière pendant une journée ou deux en prévoyant de petites séances de travail (par exemple 30 minutes) avec un temps de pause important.

Ainsi, pour apprendre un cours durant la semaine, il faut que les intervalles de pause soient de 12h à 24h. Alors que pour mémoriser quelque chose pour une durée de cinq ans, il vaut mieux que les séances de révisions soient espacées de 6 à 12 mois.

Une telle technique est très efficace pour apprendre du vocabulaire ou pour maîtriser des langues étrangères. Elle est également très utile dans le cas des mathématiques, la médecine, la musique entre autres disciplines.

3-L’interrogation élaborée

Il s’agit d’expliquer des faits en posant des questions du type « pourquoi une telle chose est vraie » ou « qu’est-ce qui donne un tel résultat ». Une telle démarche est idéale pour assimiler des éléments factuels ou des expériences.

4-L’auto-explication

C’est la production d’une explication de tout ce qui a été appris durant un cours. L’idée est d’employer des questions clés à l’instar de l’apport d’une expression ou d’un paragraphe comme information ou connaissance ou encore la liaison entre la nouvelle donnée et ce qui a été appris précédemment.

Cette méthode est pertinente pour retenir de nouvelles données et connaissances. Elle est très adaptée pour apprendre les mathématiques ou la comptabilité, résoudre les exercices de logique et maîtriser les narrations. Ceci dit, elle requiert plus de temps mais elle développe grandement la mémoire, et l’aptitude à résoudre les différents problèmes.

5-La variation du contenu

Lorsque plusieurs disciplines sont à apprendre et qu’elles présentent des similitudes, il serait intéressant d’employer cette technique de travail intercalé qui préconise la variation des contenus à retenir au lieu de les apprendre tous en bloc.

Il s’agit en fait d’apprendre les différents cours en alternance au lieu de se concentrer sur un seul cours. Une telle méthode a fait ses preuves car elle sollicite la mémoire de manière différente et rompt avec l’ennui et la lassitude liés à l’apprentissage en bloc.

Concernant les étudiants qui optent pour le soulignage ou le surlignage, ils doivent savoir qu’une telle méthode n’aide pas tellement dans l’apprentissage ou la mémorisation. En effet, elle permet de retenir les éléments les plus importants. Cependant, cette méthode ne permet pas d’établir un lien entre les éléments. Toutefois, elle peut être un support intéressant pour travailler la méthode des fiches ou l’auto-évaluation. Quant à la relecture, elle ne permet pas de mémoriser des données mais simplement de se rafraîchir la mémoire, pas plus.

Conclusion

En substance, pour un apprentissage efficace et qui s’inscrit sur le long terme, nous vous recommandons d’exploiter au mieux les cinq techniques expliquées précédemment. Elles ont fait leurs preuves et vous serez vous aussi capable, en tant qu’apprenants-es, de retenir des données et des informations sur une longue durée et plus seulement à court terme pour la durée d’un examen ou d’un test.

Ceci est particulièrement important dans la formation professionnelle, puisque ce sont des compétences métiers qui sont développées. Or, il ne suffit pas de maîtriser une notion, un geste ou une compétence le temps d’une évaluation. Au contraire, l’objectif est de pouvoir ensuite exercer un métier et d’évoluer au niveau professionnel à long terme.

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.