CV fonctionnel, chronologique ou chrono-fonctionnel : comment choisir ?

Le moment le plus redouté par toute personne est celui où il faut se mettre à la recherche d’un emploi. A cet instant la première chose à faire est de créer ou mettre à jour un CV qui saura convaincre les recruteurs

Evidemment il faut penser à tous les détails notamment la manière la plus pertinente pour valoriser son parcours estudiantin et professionnel, sachant que les employeurs réservent à cette partie 30 secondes seulement.  

Il faut réfléchir à la structure du CV et la clarté des informations tout en accordant une grande attention à la mise en page. Différents modèles de CV sont disponibles qui varient entre le chronologique, le fonctionnel et le chrono-fonctionnel. 

Il faut sélectionner le modèle qui s’adapte au mieux à la personnalité du candidat, son parcours, le métier et le poste convoité.

Ci-après une analyse détaillée des trois types de CV à savoir le chronologique, le fonctionnel et le chrono-fonctionnel et qui va permettre à chaque postulant de sélectionner le modèle qui valorisera sa candidature.

CV chronologique

Les expériences sont présentées dans ce type de CV suivant un ordre chronologique, en commençant par les plus récentes et en avançant vers les plus anciennes. Le but est de mettre l’accent sur la dernière expérience qui intéresse plus le recruteur.

Ce qui distingue ce document est qu’il se présente sous forme de rubriques relatives notamment aux études, l’expérience, les langues et les centres d’intérêt en allant toujours du plus récent au plus ancien. 

Pour la rubrique expérience professionnelle, le candidat doit préciser la durée de chaque contrat, l’entreprise et l’intitulé du poste occupé, les responsabilités liées à la position en plus des réalisations et des résultats.

Au niveau de la formation, il convient de mentionner les dates de début et de fin, le titre et la nature de formation soit un brevet fédéral, une maîtrise fédérale, un master ou autres. Ainsi que le diplôme ou la certification avec précision de la mention obtenue. Si la formation est toujours en cours il faut le préciser aussi. Il est possible de lister les projets développés comme le sujet de la mémoire par exemple.

Lorsque le candidat ne dispose pas d’expérience professionnelle, il aura intérêt à placer la rubrique formation en premier afin de valoriser son cursus scolaire et universitaire. Il convient aussi de mettre l’accent sur les langues maîtrisées et il ne faut pas hésiter à mentionner même celles avec un niveau de débutant, ceci peut constituer un atout en faveur de la candidature. Le candidat doit également mentionner brièvement ses centres d’intérêt qui reflètent sa personnalité.

Pour les personnes qui ont commencé une formation puis l’ont abandonné avant d’obtenir un certificat ou un diplôme, elles peuvent en faire mention si elles se sentent à l’aise avec cette situation et si elles peuvent fournir des explications qui ne soient pas dévalorisantes pour justifier l’abandon. 

Par exemple en cas d’échec au cours de la première année de médecine ou dans une formation en finance et comptabilité, il est possible de le mentionner et de préciser la manière dont on a surmonté cet échec pour réorienter sa vie professionnelle en soulignant qu’il s’agit d’une preuve de maturité et l’aptitude à gérer les situations difficiles.

Quand choisir le CV chronologique ?

Ce type de document permet de suivre clairement le parcours du candidat, il est donc hautement indiqué pour les personnes qui ont un parcours limpide et il convient parfaitement pour les débutants. 

Ce CV est idéal pour détailler un parcours linéaire surtout pour les profils qui ont occupé un poste pour une longue durée dans la même structure. Il est tout indiqué pour valoriser un profil junior et son aptitude à évoluer et à assumer des responsabilités. Il se révèle très pertinent aussi lorsque le poste convoité s’inscrit dans la continuité du dernier poste occupé. Et c’est un excellent choix lorsqu’il y a peu ou pas d’intervalles vides entre les différents emplois.

CV fonctionnel

Le CV fonctionnel ou thématique ne tient pas compte de l’historique mais des compétences et des qualifications du profil. 

C’est pourquoi il ne s’appuie pas sur la chronologie mais sur les domaines de compétence au niveau de la rubrique expérience professionnelle. 

Il est particulièrement indiqué pour les profils avec une expérience importante et qui souhaitent valoriser leurs aptitudes tout en optimisant l’espace dans le CV.

Le CV fonctionnel est aussi utile pour les parcours atypiques et il est possible de valoriser des compétences acquises hors du cadre professionnel, par exemple lors d'un long voyage ou d'une expérience personnelle particulière (préparation sportive, organisation d'un grand événement, etc.). 

La principale caractéristique du CV par compétence est que l’expérience professionnelle est présentée en fonction des domaines de compétence, dans la perspective de valoriser les aptitudes et qualifications acquises au cours du parcours professionnel. Autrement dit les compétences nécessaires à l’accomplissement des différentes tâches d’un poste donné.

La conception d’un tel CV se révèle beaucoup plus compliquée qu’un CV chronologique, car il faut pouvoir dégager les compétences susceptibles d’intéresser le recruteur. Chose qui nécessite une vision claire non seulement de ses aptitudes mais aussi des besoins de l’entreprise qui embauche. D’où la nécessité de réfléchir sur son projet de carrière et les compétences mises en œuvre dans chacun des emplois précédents.

Parmi les rubriques du CV thématique, on trouve le domaine de compétence qui met l’accent sur les aptitudes acquises lors des anciens jobs, stages, bénévolats et formations. Ces compétences peuvent porter aussi bien sur le savoir-faire que le savoir-être. 

Mettre en avant ses qualités personnelles et professionnelles peut se révéler un atout pour décrocher le poste convoité. On trouve également les autres rubriques détaillées comme les expériences professionnelles, la formation et les centres d’intérêt.

Des organismes peuvent vous aider à structurer vos compétences. Par exemple des centres de bilans de compétences vous accompagnent tout au long d'un processus sur différentes phases : des questionnaires de personnalité, une description fine des expériences professionnelles et non professionnelles qui ont conduit à développer des compétences, des conseils en matière de contenu (fond) et de présentation du CV (forme). 

Dans un marché du travail ultra compétitif, la forme est tout aussi importante que le fond pour attirer l'attention des recruteurs. Certain(e)s n'hésitent pas à faire appel à des designers pour concevoir des CV originaux. 

Il faut faire toutefois attention à respecter l'esprit du secteur d'activité dans lequel vous évoluez. Par exemple, si vous êtes dans un secteur créatif (marketing, communication, design), alors un CV décalé peut faire mouche. 

En revanche, si vous cherchez un emploi dans la banque, la finance, la comptabilité, la fiscalité ou la fiduciaire, il sera plus judicieux de rester plus sobre. Toutefois, il y a des moyens de sortir du lot sans trop dépasser les lignes. C'est une question de dosage. 

Quand faut-il opter pour un CV fonctionnel?

Le CV fonctionnel a des avantages comme des inconvénients. Tout dépend de votre contexte pour opter un type de CV ou un autre. 

Le CV fonctionnel (basé sur les groupes de compétences clés que vous pouvez offrir à un employeur) est flexible. Il est plus indiqué pour les profils ayant un parcours professionnel (ou parcours de vie) atypique. 

Il convient mieux aux candidats possédant de longues années d’expérience ou qui ont changé souvent d’entreprises ou de métiers. Il peut mieux présenter les candidatures des seniors et des personnes en fin de carrière avec une grande expérience non linéaire.

Un tel CV valorise plus les profils créatifs et les personnes ayant travaillé sur des projets diversifiés. Comme il peut mieux mettre en valeur les compétences des candidats qui souhaitent réorienter leur carrière vers un domaine différent notamment dans les métiers liés aux nouvelles technologies et à Internet.

Un tel document peut être très pertinent pour les employés qui ont occupé un poste pendant une longue durée dans une même entreprise, car il assure une rupture avec l’immobilité pour souligner les acquis et les enrichissements. Il convient aussi aux personnes qui désirent mettre en avant certains aspects de leur parcours, notamment à la suite d’une longue absence de la vie active ou après un poste peu honorifique. Un tel choix focalise l’attention plus sur les qualités et les compétences. 

Il convient de préciser que le CV fonctionnel est plus adopté en Amérique du nord, alors qu’il peut susciter des soupçons des recruteurs en Europe, susceptibles de penser que le candidat cherche à cacher quelque chose.

CV chrono-fonctionnel

Quant au dernier modèle à savoir le CV chrono-fonctionnel, il combine les deux modèles précédents pour être plus complet. Ce CV adopte une présentation chronologique tout en se focalisant sur les compétences et les réalisations dans un chaque poste. Il réunit donc la présentation fonctionnelle ou thématique des aptitudes et qualifications et la présentation chronologique du cursus du candidat.

Ce type de CV peut adopter différentes mises en forme, ainsi il est possible de présenter les compétences en une section puis de lister chronologiquement les postes occupés dans une deuxième section.  

Il y a aussi possibilité de se baser sur la forme du CV chronologique et de décrire chaque expérience grâce à une description du poste et des compétences. Alors que les autres blocs restent similaires au CV chronologique.

Quand utiliser ce type de CV ?

Ce modèle de CV est très flexible et permet de faire preuve de créativité. Il convient donc aux profils qui changent souvent d’emploi ou travaillent dans le cadre de contrats temporaires tout en ayant un parcours professionnel ininterrompu. 

Il est très indiqué pour les personnes qui souhaitent modifier le bloc des compétences et réalisations en fonction du poste convoité tout en respectant la chronologie des emplois précédents. Ceci dit, il faut être vigilant pour ne pas avoir en fin de compte un CV trop long, composé de plusieurs pages. Il vaut mieux s’accorder un temps de réflexion pour sélectionner les éléments à mettre dans le CV pour un rendu plus synthétique.

Le candidat peut choisir le modèle qui lui convient le mieux mais il faut se mettre la place du recruteur pour aboutir sur un CV cohérent, factuel et simple.

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.