Quelle attitude adopter pour atteindre vos objectifs personnels et professionnels?

Que cela soit pour des activités personnelles comme améliorer ses performances dans une discipline sportive, perdre du poids, gagner de la masse musculaire, apprendre à jouer d'un instrument ou à chanter, organiser un événement pour sa famille ou ses amis, apprendre à cuisiner ou jouer dans une pièce de théâtre amateur, apprendre une nouvelle langue, etc.

ou des activités professionnelles comme développer des compétences, obtenir une promotion ou une augmentation de salaire, parler en public, suivre une formation, apprendre un nouveau métier, changer d'employeur, chercher du travail, créer des liens avec ses collègues, etc.

il est capital de créer les conditions pour atteindre ses objectifs. Pour ce faire, il faut commencer par définir des objectifs spécifiques, mesurables, atteignables, réalisables et définis dans le temps.

C'est la fameuse méthode SMART utilisée dans le management notamment. Une fois les objectifs SMART fixés, il s'agit alors de garder le cap !

Dès lors, comment garder le cap sachant qu'il faut fournir un effort dans la durée?

C'est une question d'habitude, de préparation, de compétences et surtout d'attitude.

L'attitude est en effet un élément essentiel qui permet d'atteindre ses objectifs. Si une personne est extrêmement compétente pour réaliser une tâche, mais que son attitude est négative, non seulement elle ne sera pas motivée à réaliser ladite tâche, mais elle pourrait même démotiver son entourage dans un projet.

C'est pourquoi, l'attitude doit être prise en compte pour avancer dans sa vie personnelle et professionnelle.

Mais l'attitude, qu'est-ce que c'est?

Le dictionnaire de français Larousse donne la définition suivante :

"Manière d'être qui manifeste certains sentiments ; comportement : Avoir une attitude ferme. Ensemble des opinions manifestées par un individu, un groupe social ou une institution, se traduisant par un comportement habituel ou circonstancié".

L'attitude s'apparente aussi à l'état d'esprit, une manière de voir les choses et d'agir dans une situation et un cadre donnés.

C'est donc de l'attitude que nous allons traiter dans cet article avec les 6 points suivants :

1. Rester enthousiaste

Une fois que l’habitude s’installe, on perd de son entrain et de son enthousiasme dans la réalisation de ses projets et ces derniers perdent de leur attrait. Il est possible que la lassitude s’installe alors que l’on travaille sur la concrétisation de son objectif depuis un certain moment. Et c’est le pire scénario susceptible de se produire, il est important de rester focalisé sur son objectif tout en changeant ses habitudes.

Il serait pertinent d’essayer de nouvelles choses permettant d’aboutir aux buts tracés. Ainsi, pour perdre du poids par exemple, il suffit d’adopter une hygiène de vie plus saine et équilibrée, alors que pour monter une épargne, il vaut mieux revoir ses méthodes en augmentant ses revenus ou peut être en gérant mieux ses dépenses.

Il existe donc plusieurs façons de traiter un problème, avec des approches et des solutions différentes.

Visualiser son but est primordial pour rester motivé et concentré. Il est possible d’appuyer ce sentiment avec des photos (symboliques ou explicites) à placer sur le bureau ou à accrocher sur son ordinateur. Sinon, le fait de coller des notes peut aussi aider pour se garder en permanence son objectif en vue afin de préserver son entrain et son enthousiasme intacts.

2. Travailler votre plan d’action

Il est très fréquent qu’une personne se fixe un objectif et prévoit un plan d’action pour l’atteindre, or avec le temps et l’avancement des efforts, on constate que le plan n’est pas réellement bien au point et que certains éléments n’ont pas été pris en compte ou qu’ils ne fonctionnent pas.

A ce moment-là, il faut prendre le temps de réviser son plan d’action pour le confronter aux résultats obtenus et ressortir avec les modifications et les changements à entreprendre en vue de gagner en efficacité et en pertinence.

Il serait judicieux de dresser une liste des actions entreprises et qui ont prouvé leur efficacité et celles qui étaient beaucoup moins efficientes. Il est conseillé de se focaliser sur ce qui marche pour garder sa motivation, mais sans omettre de changer et de redresser ce qui ne fonctionne pas.

Il serait peut-être plus productif de fragmenter quelques actions ou tâches pour les gérer plus aisément au lieu de les garder sous forme de bloc difficile à manier.

En tous les cas, il est essentiel de poursuivre si possible un gros objectif à la fois. En effet, il ne sert à rien de poursuivre plusieurs lièvres si l'on en attrape en définitive aucun.

Pour les projets longs et d'une grande ampleur, il est judicieux de ventiler le projet avec des étapes clairement définies avec des sous-objectifs à atteindre.

3. Rester ouvert aux critiques

Parfois la personne est initialement déterminée à relever le défi et à se tenir aux actions décidées pour atteindre son objectif. Mais il suffit d’un moment de faiblesse pour que tout tombe à l’eau. Il vaut mieux se tourner vers autrui pour en parler.

En effet, en révélant à son entourage son objectif et la méthode pour l’atteindre, on se sent beaucoup plus engagé et donc obligé à achever ce qui a été entrepris. Ceci dit il vaut mieux que les personnes de son entourage soient positives et non pas négatives et promptes à mettre des bâtons dans les roues. En étant entouré des bonnes personnes, celles-ci peuvent même contribuer à la réalisation de l’objectif visé. Le choix de l'entourage est donc déterminant dans la réalisation d'un objectif.

Si vous souhaitez créer une entreprise, il est clairement préférable de s'entourer d'entrepreneurs ou d'une personne dans le même état d'esprit entrepreneurial que vous. Le réseau et l'écosystème est utile pour l'entraide, mais aussi pour le sentiment d'appartenance et la motivation mutuelle que cela procure.

Il en va de même si vous souhaitez vous former ou que vous souhaitez démarrer une formation ou faire de la natation ou jouer aux échecs. Le fait de s'inscrire dans une école ou un club crée une cohésion qui stimule les participants-es.

Il est possible d'initier des contacts ou de solliciter l’aide de ses contacts sur Internet, surtout pour les personnes qui utilisent les réseaux sociaux massivement alors qu’elles gardent peu de contact dans la vie réelle. Il suffit par exemple de poster sur sa page Facebook ou sur son blog ce qu’on fait et en quoi on est engagé pour recevoir du support. Ceci peut constituer une inspiration pour d’autres personnes. Le fait de rejoindre un groupe sur Facebook ou Linkedin intéressé par une problématique ou une activité est également une excellente façon de procéder.

4. Eviter de créer des entraves imaginaires

Garder le moral est très important pour entreprendre tout projet et pour réaliser tout objectif. Evidemment rien n’est facile et il faut prévoir des difficultés et des entraves avant de réussir. Et pourtant il ne faut pas faire une fixation à ce propos.

En rencontrant une difficulté, il est inutile de s’apitoyer sur son sort, car rien ne sera résolu de cette façon. Il vaut mieux faire face à la situation et essayer de la résoudre et il convient de ne pas dramatiser car à chaque jour suffit sa peine.

Il ne sert à rien de se trouver des excuses ou blâmer une situation. Parfois, il n'y a que la dure réalité à laquelle faire face. Il s'agit, si les choses ne se passent pas exactement comme prévu, de prendre ses responsabilités et d'agir du mieux possible pour avancer et faire évoluer la situation à son avantage.

5. Chercher du support auprès de ses proches

Pour une personne souhaitant concrétiser un projet ou un objectif, il a intérêt à s’appuyer sur son entourage, qui peut l’accompagner dans sa mission ou du moins l’encourager. En partageant ses aspirations et ses difficultés avec ses amis et ses proches, on se sent beaucoup moins seul et plus motivé pour continuer son parcours.

Le réseau de relation des personnes les plus proches est une source de motivation puissante. Afin d'aider l'entourage proche à comprendre votre démarche, il est utile d'expliquer vos motivations, les raisons pour lesquelles vous entamez un projet surtout si cela peut parfois susciter l'incompréhension.

Solliciter l’aide de ses amis et proches ne peut être considéré comme un signe de faiblesse, c’est au contraire un geste tout à fait humain. Il s’agit de trouver l’assistance et même les ressources pour continuer son oeuvre. C’est aussi un moyen efficace pour rester concentré et motivé. Il ne faut pas hésiter à demander le support et le soutien de ses contacts sur internet ou de ses proches, c’est une réelle opportunité pour réussir.

6. Faire le suivi de son avancement

Avoir des résultats concrets et tangibles est l’aspiration de toute personne ayant un projet ou un objectif à réaliser. Et au cours du chemin parfois long et épuisant du succès, il faut savoir assurer le suivi de son avancement et son progrès. Le but est d’évaluer si on avance dans la bonne direction ou s’il y a des changements à opérer. C’est aussi un moyen de constater qu’il y a des résultats concrets et de rester motivé afin de pouvoir poursuivre sur la même lancée.

Il serait intéressant de tenir un journal ou un petit tableau de bord pour y noter les actions entreprises au quotidien et voir ce qui a été fait et ce qui reste à faire. C’est un moyen d’évaluation efficace, qui permet de se réjouir des petits succès réalisés avant d’atteindre le but final.

Vous avez aimé cet article?

Consultez nos autres articles sur la motivation et le succès ici :

6 points pour apprendre à se motiver

5 conseils pour développer sa confiance en soi

Pourquoi devriez-vous suivre une formation en comptabilité?

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.