Que faut-il faire après un entretien d'embauche?

3 éléments clés à suivre après un entretien d’embauche

A la fin d’un entretien d’embauche, le candidat ne doit pas se laisser aller et imaginer, pensant que la démarche est terminée et qu’il ne reste qu’à attendre la réponse. Il faut au contraire rester concentré et démontrer sa motivation tout au long du processus d’embauche et jusqu’à l’obtention d’une réponse définitive. Certaines étapes doivent être entamées à la suite de l’entrevue.

Débriefing de l’interview

A la fin de l’entretien d’embauche, le candidat doit prendre du recul pour évaluer le déroulement de la rencontre en notant les éléments positifs et négatifs. Il aura intérêt à rédiger rapidement ses impressions et les questions qui étaient source de malaise pour lui, alors que l’entrevue est toujours fraîche dans sa mémoire. Il faut en profiter pour tout noter avec précision.

Consigner par écrit ses idées permet de bien sélectionner ses termes pour décrire son ressenti ce qui constitue un point fort au moment de réviser ses notes. C’est aussi un moyen efficace pour faire le bilan et travailler ses faiblesses afin d’avancer.

L’objectivité est très importante au moment de faire le point, car il y a des éléments positifs relevés qu’il faut mentionner mais sans négliger ses faiblesses qu’il convient d’améliorer. Une telle démarche est fort utile pour mieux avancer lors des entretiens d’embauche à venir.

Il serait pertinent d’exploiter les notes prises lors de la rencontre avec le recruteur pour étoffer son débrief et les comparer avec les données réunies au moment de la préparation de l’entretien. Il ne faut pas manquer d’utiliser judicieusement les remarques et les informations glanées auprès du chargé du recrutement.

Relance et prise de contact

Au moment de conclure l’entretien d’embauche, le candidat s’est renseigné auprès de son interlocuteur de la procédure de recrutement de l’entreprise et il connaît la date à laquelle il sera recontacté pour avoir la réponse de l’employeur.

Mais il ne doit pas attendre la date fatidique pour recevoir une réponse en toute passivité, il vaut mieux qu’il reste actif en recontactant le recruteur. Il suffit d’envoyer un courrier électronique avec salutation et remerciements pour le temps consacré au cours de la rencontre tout en confirmant son intérêt et sa motivation.

Il serait pertinent d’utiliser des mots-clés de l’annonce ou qui sont ressortis lors de l’entretien pour les placer judicieusement dans son mail. Il ne faut pas omettre de rappeler ses compétences et ses expériences les plus imminentes pour rafraîchir la mémoire de son interlocuteur.

Si au bout d’une semaine, aucune réponse n’a été acheminée, alors il vaut mieux appeler pour s’assurer du déroulement du processus d’embauche. Si la réponse obtenue demeure vague, il est possible que le recrutement soit toujours en cours et dans ce cas, l’employeur attend la fin de l’ensemble des entrevues avant de communiquer sa décision.

Un court message de remerciement en énonçant les avantages de votre profil et une confirmation de l'intérêt pour le poste fera un très bon effet sur le recruteur, surtout sachant que peu de candidats pensent à le faire. Ce message de remerciement doit être envoyé le plus tôt possible après l'entretien d'embauche. (lire la prochaine section plus bas pour plus d'informations à ce sujet)

Gestion de la réponse

Dans le cas d’une réponse positive: le candidat a été retenu pour la position offerte, il doit donc se préparer pour la période d’essai où ses compétences seront évaluées et ses aptitudes personnelles scrutées. Il faut qu’il se renseigne plus sur l’entreprise, son responsable hiérarchique et ses collègues ou collaborateurs tout en pensant à négocier le salaire et les différents avantages liés au poste.

En effet, il doit parler avec l’employeur des composants de son salaire, des avantages sociaux, des conditions du travail, des horaires, etc. Il faut savoir négocier en faisant avancer ses exigences mais avec une certaine flexibilité afin d’obtenir les éléments les plus prioritaires.

Dans le cas d’une réponse négative: le candidat aura intérêt à se renseigner auprès du recruteur des raisons et justifications du rejet de la candidature en précisant les faiblesses. Il est possible qu’un autre postulant ait des compétences plus élevées ou plus adaptées au poste, comme il est possible que l’argumentaire du candidat ne fût pas assez clair ou suffisamment solide. Il faut tenir compte de ces remarques pour améliorer son discours et son argumentaire en prévision des entrevues à venir.

Il faut tenir compte du feedback du recruteur pour améliorer ses points faibles et pouvoir se développer. Il ne faut pas oublier qu’arriver jusqu’à la phase de l’entretien est un indicateur fort sur les compétences du candidat qui sont intéressantes. En tout cas il vaut mieux rester positif et se préparer pour la suite.

Écrire un mail après un entretien d'embauche : les 4 points à évoquer

Il se peut qu’un candidat envoie un email de remerciements au recruteur après l'entretien d’embauche. Un tel courrier électronique est d’une grande importance et constitue un atout non négligeable à exploiter judicieusement.

En effet il appuie l’intérêt du candidat pour le poste et pour l’entreprise notamment après les renseignements échangés au cours de l’entretien. Comme il démontre encore une fois les compétences et les qualités humaines du postulant, chose qui peut jouer en sa faveur auprès de l’employeur.

Vous trouverez ci-après les principaux éléments qui doivent apparaître dans cet email.

Remerciements adressés au recruteur

Après les salutations d’usage, le candidat débute son mail en remerciant son interlocuteur qui lui a offert l’opportunité de présenter sa candidature et la défendre pendant l’entretien d’embauche, en soulignant la qualité des échanges au cours de l’entrevue. Il serait judicieux de mentionner la date de l’entretien et l’heure pour "rafraîchir" la mémoire de son destinataire.

Il ne faut pas rédiger un long paragraphe mais juste une phrase ou deux pour rappeler au recruteur son intérêt de rejoindre l’entreprise et de faire partie de son staff.

Rappel des besoins de la structure et de la position

Pour la structure du mail, elle doit s’inspirer de celle employée dans la lettre de motivation en parlant d’abord de l’entreprise, puis du candidat lui-même avant de terminer avec la collaboration des deux en rappelant le besoin de la structure pour le profil afin de l’accompagner dans son évolution et son développement.

Il est toujours conseillé de recourir aux mots-clés utilisés dans l’annonce d’emploi et lors de l’entretien pour monter son discours en soulignant les éléments les plus importants qui ont retenu l’attention du postulant lors de l’entrevue.

Il convient de s’arrêter sur les principales missions de la fonction agrémentées de quelques données collectées lors de la rencontre sur le poste et son fonctionnement. Il faut veiller à rester bref et précis. Pour mieux organiser les informations, il est possible d’utiliser une liste à puces.

Explication de la plus-value apportée au poste

Au cours de ce paragraphe, le candidat doit choisir minutieusement les éléments susceptibles de mettre en avant son apport et sa contribution au poste. En effet il doit évoquer ses compétences et ses expériences qui constituent une plus-value pour la position et pour l’entreprise. C’est une réponse pour la plus importante question : « qu’est-ce que j’apporte à l’entreprise et au poste ? ».

Il est primordial pour le postulant de valoriser ses potentialités et ses atouts pour convaincre le recruteur qu’il est le candidat idéal pour le poste. S’il y a des informations non évoquées lors de l’entrevue, il serait intéressant de les insérer dans ce mail. Il faut monter un discours concis mais percutant, mais sans exagération.

Conclusion avec une formule de politesse

Pour conclure le mail, il suffit de rédiger une simple expression ou formule de politesse. La phrase doit être brève et non pas un long discours qui va relancer l’échange.

Dans le cas où le candidat a déjà intégré une structure, il doit l’annoncer aux autres recruteurs, afin d’éviter des prises de contact inutiles. Même les employeurs apprécieront le geste qui révèle une forte conscience professionnelle chez le candidat.

Demander un feedback en cas de réponse négative après un entretien d'embauche

Pour un postulant, recevoir une réponse négative à sa candidature n’est jamais facile à gérer. Néanmoins, il ne faut pas hésiter à obtenir des explications de la part du recruteur quant à sa décision. Le candidat a le droit de connaître les raisons du rejet étant donné qu’il a consacré du temps pour préparer le dossier et l’entretien d’embauche.

Le moment de demander un retour après le rejet de candidature

Il est peu probable d’avoir un feedback sur sa candidature à la fin de l’entretien d’embauche. Il est quasiment impossible d’avoir un retour immédiat, car les employeurs évitent d’avoir une réaction à chaud. Cela étant, il est possible de réunir quelques éléments susceptibles de constituer des indicateurs au sujet de la décision. Dans le cas d’un rejet, le candidat ne doit pas baisser les bras, mais se focaliser sur les entretiens d'embauche à venir.

Il faut surtout éviter de demander directement si sa candidature est retenue ou pas. Il serait plus judicieux de se renseigner plus discrètement en demandant si les qualités et les compétences coïncident avec les attentes et les besoins du poste et de l’entreprise. Il est donc possible de réunir des indicateurs tangibles et précis sur la réponse du recruteur.

Dans le cas où le postulant n’a reçu qu’une réponse vague et peu concluante, il peut toujours relancer à travers un courrier électronique. Il vaut mieux opter pour la subtilité au moment de présenter sa question, autrement il n’obtiendra pas de réponse.

Il faut savoir que l’employeur n’est pas tenu de fournir une explication ou une justification, ce qui explique souvent la réponse toute prête fournie aux candidats non retenus à l’instar de la trouvaille d’un profil qui s’intègre mieux aux besoins et aux exigences de l’entreprise.

Révéler son état d’âme à la réception du feedback

Au moment de la réception du feedback de la part de l’employeur, le candidat a le droit de s’exprimer et de faire part de sa déception à la suite du rejet de sa candidature. Mais il faut savoir aussi entendre les explications et les justifications du recruteur, qui permettront au postulant d’améliorer son discours et sa présentation en prévision des entrevues d'embauche à venir. Le candidat doit toujours faire preuve de résilience et d’ouverture d’esprit et rassurer l’employeur en vue d’obtenir son feedback en toute honnêteté et franchise.

Explication quant à l’usage du feedback

Au moment de faire sa demande d’un feedback auprès de l’employeur, il serait judicieux de révéler son ressenti quant au déroulement de l’entrevue avant de demander la confirmation de son interlocuteur et avoir son opinion à ce sujet.

Il est recommandé de lui expliquer la raison de la demande d’un retour de sa part notamment pour améliorer la présentation de sa candidature, gagner en confiance en soi, mieux présenter son argumentaire, etc. Il serait intéressant d’avoir l’avis d’un chargé de recrutement.

Chez BetterStudy, nous accompagnons nos apprenants-es depuis le début de leur formation en comptabilité jusqu'à leur intégration dans une entreprise.

 

Pour les apprenants-es qui le souhaitent, nous offrons un service de coaching en reconversion professionnelle pour maximiser les chances d'obtention d'un travail en tant qu'aide-comptable ou comptable.

En soi, nos diplômés n'ont pas besoin d'aide pour trouver un emploi. Néanmoins, afin d'accélérer le processus de recrutement et de leur assurer des conditions de travail qui soient les meilleures possibles, nous leur mettons à disposition notre spécialiste en ressources humaines pour la transition professionnelle.

Recherchez votre futur emploi durant votre formation ou à l'obtention de votre diplôme, et mettez toutes les chances de votre côté en augmentant votre visibilité en ligne. Pour maximiser vos chances de trouver le job de vos rêves, BetterStudy vous propose une formation de Techniques de Recherche d'Emploi et une formation sur LinkedIn en collaboration avec Akwire. Découvrez-les dès maintenant :

Découvrir  la formation

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.