Pourquoi créer une société?

Raison individuelle vs société de capitaux : en tant qu'entrepreneur, il s'agit de choisir la forme juridique la plus adaptée en fonction de votre activité par rapport à ses risques, son volume et ses perspectives d'évolution, notamment pour tenter de prévoir la structure de l'entreprise est amenée à prendre (gouvernance, endettement, etc.).

A vous de faire les bons arbitrages pour choisir la forme juridique la plus adaptée. Il est par ailleurs possible de faire évoluer la forme juridique de l'entreprise, par exemple en commençant sans aucune forme juridique. L'idée est d'identifier si votre idée d'affaires ou plutôt l'opportunité d'affaires que vous avez identifiée est prometteuse ou pas.

Ensuite, pour rendre les choses plus simples et rapides, il est parfois pertinent de passer par une raison individuelle. Ensuite seulement, si l'activité se confirme et prend de l'ampleur, il est utile de changer de forme juridique pour créer une SARL (société à responsabilité limitée).

Puis, pourquoi pas, vous pouvez encore transformer votre SARL encore en une SA (société anonyme), par exemple lorsque des investisseurs souhaitent prendre une participation au capital de la société après une levée de fonds (augmentation de capital) ou par un emprunt obligataire de la société (augmentation des dettes). C'est ce que l'on appelle du financement externe direct.

Voyons maintenant les avantages et les inconvénients entre créer une société (créer une entreprise) et choisir une entreprise individuelle (raison individuelle) :

 

En tant qu’indépendant, c’est-à-dire en raison individuelle, vous pouvez vous demander quels sont les avantages de créer une société de capitaux comme une société à responsabilité limitée ou une société anonyme.

Lorsque vous travaillez en tant que société de capitaux, votre responsabilité personnelle est limitée. Cela signifie que si votre entreprise va mal, le pire que vous puissiez perdre correspond au montant que vous avez placé ou investi dans l'entreprise.

En tant que raison individuelle, vous êtes imposé sur votre revenu. Cela peut être élevé lorsque vous commencez à gagner beaucoup d’argent. En tant que société de capitaux, vous payez l'impôt sur les sociétés. Le taux d’imposition appliqué pour les sociétés est généralement inférieur à celui sur les revenus des personnes physiques.

Vous pouvez ensuite vous rémunérer au moyen d’un faible salaire et de dividendes. Cela entraînera moins d'impôt et plus d'argent dans votre poche.

En tant que société de capitaux, d'autres entreprises peuvent vous percevoir comme étant plus professionnelle et sécurisée, ce qui facilite l’acquisition de clients. Cela peut aussi aider à obtenir de nouveaux fournisseurs.

En tant qu'entité juridique distincte, une société de capitaux a son propre profil de risque crédit, ses dossiers financiers et son historique d'emprunt. Cela signifie que votre situation financière personnelle et votre société seront totalement séparées.

En tant que raison individuelle, il est plus difficile d’entreprendre des investissements, d'embaucher des employés ou de vendre l'entreprise.

En tant qu'administrateur d'une société de capitaux, vous prenez les décisions pour l'entreprise.

Toutefois, la création d'une société de capitaux augmentera vos obligations administratives et juridiques et sera plus coûteuse à administrer qu’une raison individuelle.

DEMANDE  D'INFORMATION

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.