Plan de trésorerie : définition et comment l'établir ?

Dans le domaine de la gestion, le plan de trésorerie représente un outil indispensable qui permet de suivre régulièrement les flux d'argent entrants et sortants de l'entreprise et l'évolution de ses disponibilités.  


Définition du plan de trésorerie 

Il s’agit d’un tableau récapitulant les encaissements et les décaissements prévisionnels de l'entreprise. Le plan de trésorerie est détaillé mois par mois pour offrir une visibilité aux décideurs sur les flux de trésorerie prévisibles à court terme. Ceci permet d’estimer les dépenses et les recettes futures et de dégager la situation finale en veillant à l’équilibrer.

L’efficacité du plan de trésorerie dépend de la précision des prévisions des flux financiers. Il permet de ressortir avec le solde prévisionnel mensuel, ce qui permet de faire face aux dépenses d’un mois sur l’autre. 


Etablissement du plan de trésorerie

Réussir à établir un plan de trésorerie repose sur l’estimation la plus proche possible des encaissements et des décaissements. En ce qui concerne les premiers, ils sont basés sur le chiffre d’affaires prévisionnel toutes taxes comprises, mais aussi sur les apports en capital et en compte courant, les produits financiers, les subventions reçues et les éventuels remboursements d’impôts. 

Du côté des décaissements, il faut tenir compte des achats toutes taxes comprises, des loyers, de l’assurance à verser, des frais de transport et autres charges générales. De même qu’il faut prendre en considération les montants alloués aux investissements, aux salaires et honoraires, aux impôts et taxes et les éventuelles réductions de capital ou les reprises d’apports en compte courant. 

En général, le compte de résultat de l'année écoulée sert de référence à l'établissement du plan de trésorerie. Il s'agira de prendre comme base les charges et produits du dernier compte de résultat, tout en prévoyant leur évolution pour l’année suivante. 

Ces informations seront mises en parallèle avec le budget pour ne pas omettre les nouvelles dépenses prévisionnelles relatives notamment aux recrutements et aux investissements. Dans le cas d’une structure nouvellement créée, il convient de lister toutes les dépenses et les investissements en plus des remboursements des emprunts contractés.


Apprenez-en plus sur la finance et la comptabilité en suivant une formation en ligne avec BetterStudy :

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.