Les salaires dans les métiers de la comptabilité en Suisse

Les métiers de la finance et de la comptabilité sont connus pour être bien rémunérés. Les salaires du domaine en Suisse ne font bien entendu pas exception à cela. Mais combien gagne un aide-comptable, un comptable ou encore un expert-comptable?

 

Le niveau de formation influence les salaires dans les métiers de la comptabilité

Le niveau de rémunération dépend de différents facteurs tels que le niveau d'études du comptable. Ainsi, le salaire sera influencé par les diplômes et brevets fédéraux obtenus, mais aussi de l'expérience professionnelle, de la région d'activité.

Dans une certaine mesure, cela dépend encore des compétences autres que les compétences comptables, comme la maîtrise d'une seconde langue, mais ce n'est pas systématique.

Découvrez le premier texte d'une série d'articles sur le salaires des différentes professions de la finance et de la comptabilité en Suisse.

L’équité sur les salaires est une question récurrente qui préoccupe souvent les salariés mais aussi les employeurs. Une étude salariale portant sur la rémunération dans les métiers de la finance a été réalisée. Le but étant d’apporter un éclairage sur les différents facteurs qui influencent le salaire tels que : la formation, l’expérience professionnelle et l’activité de l’entreprise.

L’étude sur les salaires dans les métiers de la finance et la comptabilité réalisée en 2016 a porté sur un échantillon représentatif de 3 968 personnes travaillant dans le domaine de la finance dans des petites et moyennes entreprises.

 

Quel est le salaire dans les métiers de la finance et la comptabilité en Suisse?

A l’issue de cette étude, il s’est avéré que la rémunération moyenne se situe aux alentours de 90 510 CHF, contre 89 310 CHF en 2014, soit une hausse de 1%. Les profils les mieux rémunérés sont ceux de CFO avec un salaire de 180 000 CHF et de directeur du controlling avec une rémunération de 165 000 CHF.

Un tel résultat démontre si nécessaire que la poursuite d’études supérieures impacte indubitablement le salaire perçu dans le cadre de l’exercice d’une profession relevant du domaine financier et comptable. Constat qui se manifeste encore une fois dans la rémunération d’un contrôleur de gestion senior qui perçoit 20 000 CHF de plus qu’un titulaire de brevet ou de CFC.

D’un autre côté, l’expérience professionnelle affecte favorablement le salaire moyen qui peut augmenter de 35% au bout de quelques années de vie active. Il va de même pour la maîtrise de deux langues étrangères.

En effet, un expert-comptable bilingue touche jusqu’à 30 000 CHF de plus qu’un homologue sans aucune connaissance de langues étrangères. Un autre facteur non négligeable impacte positivement le salaire, à savoir l’occupation d’un poste hiérarchique supérieur. Un directeur peut avoir une rémunération plus élevée de 30% récompensant les responsabilités liées à sa position.

A travers cette étude on peut se faire une idée claire et précise des salaires et des facteurs qui les influencent dans le domaine de la finance et de la comptabilité en Suisse. D’après les statistiques et les données chiffrées fournies par cette étude on peut comprendre les exigences de chaque fonction, les critères d’embauche, les possibilités de développement, etc.

Pour aboutir enfin sur un formulaire de calcul de salaire. Il est à noter qu’aucune différenciation entre hommes et femmes n’a été prise en compte dans les échelles de rémunération, dans le but de préserver le concept d’égalité salariale.

Source : Etude salariale dans le domaine des finances et de la comptabilité 2016, Careerplus. Les niveaux de salaire dans le domaine sont stables et ont tendance à croître en raison du manque de personnel qualifié dans cette profession, soit tous les métiers fiduciaires (agent fiduciaire, aide-comptable  comptable ou spécialiste en finance et comptabilité avec ou sans brevet fédéral, fiscaliste, spécialiste TVA, spécialiste en gestion des salaires et assurances sociales). 

Christophe Rieder

Christophe Rieder

Christophe Rieder dirige BetterStudy Swiss Online Education, l'institut de formation en ligne qu'il a fondé pendant ses études d'enseignant de la formation professionnelle. Après avoir travaillé quatre années dans la banque privée à Genève, Christophe décide de se reconvertir dans l'enseignement. Il a été formateur d'adultes en comptabilité à Genève et à Lausanne dans plusieurs écoles professionnelles privées. Christophe est aussi Maître d'enseignement à l'Ecole de Commerce Raymond-Uldry dans le canton de Genève, où il enseigne la gestion à des jeunes qui préparent un CFC d'employé(e) de commerce ou une maturité professionnelle commerciale. Christophe est titulaire d'un Master of Science HES-SO in Business Administration de HEG-Fribourg et d'un Diplôme fédéral d'Enseignant de la formation professionnelle. Il a effectué divers séjours d'études en Chine, aux Etats-Unis, en Irlande, en Allemagne et en Angleterre.